Du temps pour soi #Belgomums

Il y a quelques semaines, quand j’ai pris connaissance du thème Belgomums pour nos articles de février, à savoir « du temps pour soi », je me suis dit « ouch, ça part mal, je vais sans doute passer mon tour le mois prochain ». Sans doute parce que, dans mon imaginaire, « du temps pour soi » rime avec séance de massage, long bain chaud accompagné d’un thé (et sans minus), séance shopping en solo ou lecture au coin du feu… Et tout ça, c’est vrai que je ne le fais pas très souvent. Puis, j’ai réfléchi et j’ai décidé d’aller un peu plus loin que les images que mon vieux cerveau véhicule sur la notion de temps pour soi.

11188478_895846853805003_7373955273675913038_n

La première grande réflexion qui m’est venue (enfin, grande tout est relatif hein), c’est qu’il y a une grosse différence entre du temps pour soi et du temps à soi. Du temps à moi, j’en ai beaucoup. Tous les matins (de la semaine), une fois les minus déposés à la crèche et à l’école, je retire ma casquette de maman (et de blogueuse aussi par la même occasion) pour prendre celle de travailleur. J’ai la chance de faire un job qui m’épanouit et toutes ces heures où je suis cette autre participent à mon équilibre. Idem, le soir, une fois les minus couchés, que ce soit avec des copines ou avec Magnus, ce « temps à moi » je le remplis comme je le désire. Soirées papote avec les copines, cocooning devant une série avec Magnus ou soirée en solo, je puise dans ces moments l’énergie pour le reste. Et le reste finalement me nourrit aussi à sa manière. Ce qui m’est parfois pénible dans ce « reste », dans la vie de famille, ce n’est pas l’absence de temps pour me chouchouter comme je le voudrais mais la routine. Chaque jour faire les mêmes gestes à la même heure, voilà le plus difficile. C’est le spontané qui me manque, la sortie au resto improvisée ou les copains qui passent à l’improviste et qui finissent par rester jusque minuit pour refaire le monde. Alors du coup, j’essaie le plus souvent possible de mettre de l’exceptionnel dans mes routines, du beurre dans mes tartines et des surprises dans le redouté 17-19h. Il suffit parfois d’un cupcake acheté à l’arrache chez Lilicup en rentrant de l’école pour voir les yeux du Minus briller et mettre un peu d’exotisme dans notre retour à la maison.

Mais bon, j’ai l’impression de m’égarer un peu du sujet, « du temps pour moi » donc, le saint Graal des mères de famille. Souvent teinté d’un petit sentiment de culpabilité il me semble quand j’entends la plupart de mes amies. Comme si ce temps pour nous était pris sur celui que nous consacrons à nos minus ou à nos proches. Comme pour l’allaitement, les écrans et l’éducation des minus en général, je pense que chacun doit faire selon ses envies et son instinct. Certains ont besoin de passer du temps entièrement seuls pour se ressourcer, d’autres multiplient les sorties le soir et d’autres encore n’ont aucune envie de s’éloigner plus de quelques heures de leur progéniture… Faisons chacune comme on veut et comme on peut surtout…

Et le blog dans tout cela ? Ben oui, ce blog c’est aussi du temps pour moi et à moi. Bien sûr, vu le thème général, je ne m’éloigne pas beaucoup de l’univers des minus mais c’est une bulle rien qu’à moi. Un endroit où j’exprime ce que je veux comme je le veux. Mon jardin secret, ma parenthèse enchantée, appelons-le comme vous voulez, mais ce blog a pris au fil du temps une place importante dans ma vie et dans mon équilibre.

Enfin, au-delà du temps pour moi, c’est le temps pour nous que je cherche à tout prix à protéger. Magnus et moi étions amis avant d’être amants, amoureux avant d’être parents et je pense que c’est essentiel de préserver ces moments de couple. Les escapades d’une soirée ou d’un week-end ne sont pas aussi nombreuses que je le voudrais depuis qu’ils sont deux mais elles sont des étapes importantes pour nous ressourcer. Bien sûr, comme vous je pense, quand nous sommes à deux nous passons 50% 80% du temps à parler des minus mais sans être interrompus toutes les deux minutes !

Alors, bien sûr, pour revenir au début de l’article, je ne cracherais pas sur les séances de massage ou les longs bains mais pour le moment cela ne m’arrive pas très souvent et cela me va. Je compense par beaucoup de soirées entre copines (merci Magnus qui gère ces soirs-là), un blog et un job épanouissants, et c’est très bien comme cela.

Et vous, comment trouvez-vous votre équilibre ? A quoi ressemble votre temps à vous ?

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
7 Commentaires
  • Eve Mespetitso sur Facebook
    février 23, 2016

    Je suis bien d’accord, au-delà de tout ce que nous devons apprivoiser dans notre nouvelle vie de maman, la routine et le manque de spontanéité sont clairement parfois difficiles !

  • Marie Decokidsn'co sur Facebook
    février 23, 2016

    Et oui!, il n’y a pas qu’un modèle de « temps pour soi » qui implique ces fantasmes (très attrayants certes, mais commercials aussi) d’un spa, soin ou tout autre luxe. Sans se les interdire, on peut aussi savourer de nombreux autres plaisirs plus simples. Décidément très inspirante cette série. 🙂

  • Nora Val sur Facebook
    février 23, 2016

    Tout à fait d’accord avec toi, on doit tous trouver ce qui nous ressource et clairement ce n’est pas toujours pareil que chez les autres 🙂 Je plussoie la routine du 17h -19h, argh :/ et l’envie de bien plus de spontanéité !

  • Nathalie S
    février 24, 2016

    Merci d’avoir pris du temps…pour nous aider à relativiser cette course parfois culpabilisante du « temps pour soi »! Perso ça m’a fait du bien, et c’est aussi ça prendre soin de soi! 🙂
    Nath

  • Klet Mariette
    février 25, 2016

    Trop chouette de lire qu’on est pas toute seule dans cette quête (rêvée) de temps pour soi ! Alors ouiiiii serrons-nous les coudes et cessons de culpabiliser, les filles : plus on arrive à voler un peu de temps pour soi, plus on sera à nouveau fraîche et dispo pour nos marmots…. non ?
    En tout cas, moi quand j’ai un moment pour moi, je suis tellement heureuse que je combine tous les plaisirs en un : le bon bouquin dans le bain avec la tasse de thé, le cupcake et Nina Simone en BO… Bon, résultat, soit tu te retrouves avec des miettes dans ton bain, soit ton bouquin finit par prendre l’eau… Donc oui, parfois, ne nous cassons pas la tête à vouloir profiter à tout prix, et dégustons juste le mini moment de solitude tel qu’il vient 😉

    • car insurance
      juin 4, 2016

      Most people know me from FreeBSD stuff. Doubt we’d really know each other at all since I avoid CA pretty heavily, but your rants are funnier (and more technical) than Maddox’s, so I enjoy ’em!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *