Des nouvelles d’eux …

Le Minus a fait son entrée en deuxième primaire. Une rentrée un peu difficile car son institutrice adorée qu’il était censé garder deux ans a dû quitter l’école. Du coup, il était un peu grincheux à l’idée de retourner en classe et pas franchement accueillant avec la nouvelle instit. Mais tout semble être rentré dans l’ordre après quelques semaines de rodage et nous sommes assez épatés par ses progrès en lecture et en calcul. L’école qu’il fréquente n’est pas grande amie avec les devoirs, les interros etc ce qui permet d’investir d’autres sphères de la vie. Et je peux vous dire qu’en matière d’activités extrascolaires, le Minus investit un max. Cours de natation le lundi (ça il n’est pas grand fan), cours de break-dance le mardi, entraînement de hockey le mercredi, match le samedi et scout marin le dimanche, nous ne manquons pas d’animations. Heureusement, il a accepté après négociation de renoncer à l’école du cirque. Des semaines mouvementées donc surtout que nous n’avons pas fait une croix sur les spectacles et autres gourmandises qu’offre une ville comme Bruxelles.

La Missnuscule, elle, est en deuxième maternelle. Son institutrice est connue pour être la reine du créatif, des dessins, peintures et autres bricolages, ce qui sied tout à fait au caractère de la miss. Elle est comme un poisson dans l’eau et se rend tous les matins à l’école avec le sourire. Elle n’aime pas trop la garderie mais ça je pense que c’est parce qu’elle aime un peu trop se faire chouchouter par sa grande-marrante ou ses parents. Du côté des activités, elle commencera des cours de natation dès que la piscine de la commune sera « réparée » et elle suit toujours des cours de danse le samedi. Nous avons dit adieu avec regrets à l’éveil musical du lundi soir mais c’était vraiment impossible à gérer comme horaire. Nous nous rattraperons sur les séances éveil musical et initiation à l’art qui ont lieu chez notre cher Haricot Magique.

Ces deux-là sont toujours aussi complices. Évidemment, ils se chamaillent régulièrement et toujours pour des bêtises mais les câlins qu’elle lui fait et l’attention qu’il lui porte valent bien tout l’or du monde. Moi qui n’ait ni frère ni sœur je suis assez fascinée par les rapports qui unissent mes deux minus, ce mélange de proximité et de respect de l’espace de l’autre, cet amour fou, ces rires en cascade, ces blagues de potache et ce lien invisible. Elle a beaucoup de chance d’avoir un grand frère si patient et si protecteur et lui grandit d’être sans cesse pris en exemple. Bien sûr, ils sont souvent épuisants et il est toujours difficile de les faire garder ensemble mais j’ai de plus en plus à cœur de les laisser en duo quand celui-ci accepte de fonctionner sans trop de ratés. Paradoxalement, vous le savez, j’ai à cœur de passer du temps seule avec chacun d’entre eux que ce soit pour une heure ou pour une semaine.

Je dois encore vous raconter une partie de nos vacances en détails mais je peux déjà vous dire que les minus sont tombés amoureux de notre séjour en péniche. Un mode de vacances ultra kidsfriendly qui a su conquérir toute la famille. Au rayon des découvertes, à noter également les stages hyper nature proposés par l’école du Clerheid que le Minus a adorés ; un vrai apprentissage du respect, de la sérénité et du partage. « Les scouts en encore mieux » dixit le Minus.

Après quelques semaines un peu « nez dans le guidon », nous avons supporté sans trop de dégâts la période de la rentrée et je trouve que nous avons déjà trouvé notre rythme de croisière. Un rythme qui m’apparait au premier abord plus serein que l’année passée, pourvu que ça dure.

 

Et vous, votre début d’année ?

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *