Les dix commandements du jeune parent de minus…

actu_2877_image.jpg

Ne pars jamais chez le pédiatre sans lange de rechange, le mini minus choisira toujours le moment de la consultation pour pondre une bouse fumante.

Ne change jamais le lait du mini minus s’il le supporte très bien même s’il est cher, même s’il est en rupture de stock dans la pharmacie de la rue, même s’il est produit par une méchante multinationale (spéciale dédicace) sous peine de voir tes nuits raccourcir ou les biberons se terminer en pugilat. Même constat pour les tétines.

N’achète jamais le doudou fétiche du minus en un seul exemplaire. C’est au moment où il perdra et sera inconsolable que tu n’en trouveras plus.

Ne laisse jamais un minus sans lange sur une table à langer ou sur le canapé hors de prix de belle-maman, comme dans le commandement numéro 1, il choisira ce moment pour se vider la vessie. Et si c’est un garçon, cela peut même atteindre tes vêtements.

Avant la naissance, fais congeler des rations de survie de sauce bolognaise ou de ton met préféré. Même s’il est évident que tu vas avoir le minus le plus zen de la terre tu seras toujours contente de trouver de quoi te sustenter rapidement.

Ne commence jamais un délicieux repas si le minus n’a pas mangé juste avant. Même si d’habitude il tient allègrement 4h entre ses repas, ce jour-là il décidera qu’il a faim au bout de 3h30.

Ne te félicite jamais (hormis dans ton fort intérieur) de l’amélioration d’une des petites « manies » énervantes du minus. A peine auras-tu dit au téléphone, écrit dans un mail ou posté sur facebook un message du type « hourra il fait ses nuits » ou « chouette son reflux va mieux » ou encore « je crois qu’on en a fini avec les pleurs du soir » que le minus, cet être contrariant, opèrera un brusque retour en arrière (juste pour te rappeler qui commande).

Ne prends pas une mine dégoûtée devant la peluche ou le jouet affreux ou bruyant offert par Tata Josiane, dans quelques mois ce sera le préféré de ton minus.

Ne t’agrippe pas à tes principes d’éducation d’avant minus (enfin si quand même à quelques-uns). On voulait tous pour notre progéniture une vie sans télé, remplie de légumes bio et de jouets intelligents et finalement on fait ce qu’on peut.

Dis la vérité si on te pose une question mais ne pêche pas non plus par excès de franchise pour tout ce qui concerne les « tracas » et les « joies » de la maternité ou paternité. Tu as 90% de chances de tomber sur Wondermaman herself ou sur un parent qui pratique la langue de bois (« une enfant qui pleure ça ne m’énerve jamais ça me fait surtout mal pour eux, tu vois », « le plus beau jour de ma vie », « que du bonheur », « un bébé sourire, il ne pleure jamais ») et tu auras l’air malin à avoir tout balancé sur ta fatigue, ta lassitude et tes angoisses.

Amen 😉

Evidemment, cette liste n’est pas exhaustive, elle se nourrit de l’expérience de chacun et de la fourberie de nos minus ;-). Et vous quel commandement rajouteriez vous ?

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *