Je dois vous avouer…

Petites confidences, grands secrets, manies inavouables ou vilains défauts, aujourd’hui Blog blog vous dit tout…ou presque…

aveu-1970-aff-01-g.jpg

Je dois vous avouer que pour la grossesse du Minus j’ai pris 24 kilos, je ne  pouvais que m’améliorer pour le deuxième, hein?

Je dois vous avouer que mes plats préférés sont le hachis parmentier, la salade liégeoise ou le pain de viande… Pour la grande cuisine, on repassera, moi c’est plat roboratif et familial… Par contre, en matière de pâtisseries, là, j’ai des goûts de luxe, essayez de me faire avaler une grosse tarte d’une boulangerie quelconque et vous verrez ma tête…

Je dois vous avouer que je n’ai pas beaucoup aimé allaiter le Minus. Un RGO aidant, ça n’a pas été une partie de plaisir et certainement pas l’harmonie dont certaines de mes amies m’ont parlé. Pour la Missnuscule, pour diverses raisons, ce sera biberon. Pas de polémique, je pense que chaque femme doit faire le choix qui lui convient et qu’il n’appartient à personne de la juger. Sein ou biberon ce qui compte c’est que le minus soit nourri avec amour.

Je dois vous avouer que j’ai des goûts déplorables en matière de beauté masculine. J’ai été amoureuse de Boris Becker toute mon enfance, entre Brad Pitt et Dany Boon, je choisis le deuxième sans hésitation et il m’arrive de trouver que François Damiens quand il arrête de grimacer a pas mal de charme. Dans la série Beverly Hills 90210, Dylan et Brandon me laissaient de marbre, mon chouchou c’était Steve. Benjamin Biolay me fait complètement craquer, par contre si Docteur Mamour me proposait un 5 à 7, je lui dirais « non merci » (je suis polie quand même). Rassurez-vous, le plus étonnant c’est que Magnus tient beaucoup plus de Brad Pitt que de François Damiens…

Je dois vous avouer que je ne sais pas me couper les ongles de la main droite seule et que je ne sais cligner que d’un œil… La roue ou le poirier : vous m’oubliez, je n’ai jamais su les faire…

Je dois vous avouer que les journalistes, animateurs ou humoristes qui tutoient leur auditeur ou lecteur à tout va ça m’agace suprêmement. Cette fausse connivence me rend dingue…

Je dois vous avouer que quand quelqu’un me parle en francs belges, qu’il s’agisse d’une petite ou d’une grande somme, je ne comprends rien du tout…

Je dois vous avouer que les tracasseries administratives et les contrariétés du quotidien peuvent parfois me rendre dingue. Pourtant je travaille sur moi et je pense avoir déjà progressé (hein Magnus?) mais qu’il est long le chemin vers la sérénité.

Je dois vous avouer que quand Magnus et le gros chien sont absents en même temps, je balise parfois dans le grand appartement avec le Minus et ses 13 kilos pour nous protéger la Missnuscule et moi…

Je dois vous avouer que j’aime les compliments, les hommes qui tiennent la porte, un peu de galanterie n’a jamais tué une féministe hein. En parlant de « féministe », je dois vous avouer que je ne comprends rien au combat des femen…

Je dois vous avouer que je suis parfois un peu désarmée face à certaines de mes amies qui affichent un net désintérêt voire presque du mépris pour mon activité bloguesque. Of course, ce n’est pas le Nobel mais je crois que s’intéresser aux passions de ses amis ça fait partie du deal, non ? Enfin, heureusement il y a les sympas qui posent de temps et temps des questions, likent et partagent…

Je dois vous avouer que j’ai une phobie des becs de lièvre et de tout ce qui touche aux dents en général. Je porte d’ailleurs un appareil dentaire depuis un an juste pour être sûre que mes dents ne déchaussent pas un jour (quand je serai vieille). ndlr : l’appareil m’a été retiré il y a quelques jours, quelle délivrance !!

Je dois vous avouer que vieillir me fout la trouille et que je n’ai aucune capacité à relativiser l’idée qu’un jour on va tous mourir.

Je dois vous avouer que j’ai fait mon baptême étudiant à l’ULB, que j’ai adoré ça et que j’espère que mes enfants le feront également. Et pourtant, contrairement à ce que certains pensent, je n’ai aucun penchant pour le masochisme ou l’humiliation.

Je dois vous avouer que j’ai une passion pour les baskets Adidas, les lunettes de soleil, les sacs Nat&Nin, les vêtements American Vintage et les produits de beauté.

Je dois vous avouer que quand le Minus part une soirée ou quelques jours chez ses grands-marrants, je kiffe grave…Il me manque bien sûr mais j’apprécie de retrouver de temps à autre ma « vie d’avant ». C’est dommage d’avoir fait un deuxième me direz-vous parce que maintenant il y en a deux à caser, argh !

Je dois vous avouer que j’ai un rire gras et que je suis la reine des blagues graveleuses bien foireuses…

Je dois vous avouer que quand je vais me coucher, je passe toujours d’abord par la chambre du Minus. Soi-disant pour voir si sa couette n’est pas tombée mais en vrai, c’est pour sentir son odeur derrière les oreilles… La Missnuscule subit déjà les mêmes assauts !

Je dois vous avouer que je trouve qu’on vieillit, les gens invitent moins, se replient souvent sur leur cocon familial… Moi qui manque d’air quand je manque d’amis, je dois bien vous avouer que parfois j’ai envie de faire péter toutes ces cloisons…

Je dois vous avouer que je déteste les conflits, comme disait ce bon vieux Patriiiick (et certainement un autre avant lui) « ça m’empêche pas de dormir mais ça me fait coucher tard »…En parlant de coucher tard, je vous avoue aussi que je suis un oiseau de nuit contrarié : la nuit me rassure, m’emballe, rend tout possible ou acceptable… L’aube m’angoisse…

Et vous, vous me confiez vos pires tares ?

Retrouvez les révélations de Belle Ginette sur son blog et celles de Miss Meltinpot une nouvelle venue dans la blogosphère…
http://missmeltingpot.blogspot.be/2014/01/javoue.html

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *