Blog blog y’a un invité : interview de Sophie des Éditions de la Tulipe.

25 novembre 2014 0
Peux-tu te présenter, toi, tes minus et ta région ?

Je m’appelle Sophie, j’ai 35 ans et je suis franco-belge (père français et mère belge). J’ai habité jusqu’à mes 20 ans à Paris puis ma famille a déménagé en Belgique et j’y ai poursuivi mes études de droit, à l’ULB. J’ai ensuite passé un an au Vietnam, je me suis mariée, et j’ai passé 7 ans à Paris avant de re-déménager en Belgique. Mon mari est aussi franco-belge et nous avions, depuis le début, le projet de vivre en Belgique lorsque l’occasion se présenterait.
C’était il y a deux ans. Azilis avait 6 ans, Baudouin 4 ans. Théophile n’existait pas encore (il est né le 1er septembre 2014). J’ai décidé que c’était le moment de faire ce que j’avais vraiment envie de faire, de réaliser un rêve: écrire et illustrer un livre pour enfants. Mon 1er album est né: Mademoiselle Toujours Plus.
Cela a été un gros changement: avant j’allais à l’école à pied, au boulot à pied, je travaillais de 9h à 18h en entreprise, je revenais à pied, je retrouvais les enfants, dîner, bain, coucher puis dîner avec mon mari et, éventuellement, petite course au supermarché à 50 mètres de là (fermeture à à 23h…). Sorties au parc avec un toboggan pour 50 enfants. Vie en appartement.
Maintenant, je vais toujours à l’école à pied mais à travers champs! J’habite à Gaillemarde, un quartier de La Hulpe, et les enfants sont dans la petite école de Saint Ferdinand, où ils sont très heureux. Je travaille de chez moi (pas facile!). J’habite dans une maison avec vue sur les champs et les chevaux…Et je fais tout en voiture…

Maman de trois enfants, tu dois avoir plein de conseils et d’astuces pour toutes les agréables petites étapes de l’enfance (apprentissage de la propreté, alimentation, sommeil) 😉 ?

Oh non, j’aurais plutôt des conseils à prendre qu’à donner! Enfin, je peux vous faire part des 3 conseils qui m’ont le plus marquée: 1) instaurer une routine, afin d’aider ses enfants à prévoir ce qui va se passer. Cela les rassure. Les prévenir de l’emploi du temps: demain on va faire cela, ce soir on va faire cela puis ceci puis cela… 2) lorsqu’un bébé pleure (alors qu’il devrait encore dormir au moins une heure), au lieu de se précipiter, regarder sa montre et se dire qu’on va le laisser pleurer x minutes maximum. Bien souvent cela ne dure que 3 minutes (qui semblent une éternité… mais le fait de regarder sa montre aide à relativiser). 3) Devant un comportement négatif de l’enfant, au lieu de s’énerver, se dire « chouette, il me donne une occasion de l’aider à grandir ! » (Bon, dans la vraie vie, je fais tout le contraire de ces 3 conseils, mais quand parfois je me force à les suivre, me rends compte que cela va mieux !).

Tu as également créé ta maison d’édition il y a quelques années, tu nous en dis plus sur le pourquoi et le comment ?

Parce que je trouvais que Mademoiselle Toujours Plus était une histoire vraiment géniale et qu’elle méritait d’être partagée. Je le dis sans vantardise car ce n’est pas moi qui ai inventé cette histoire, c’est ma mère, lorsque j’avais 6 ans. Si je m’en souviens près de 30 ans plus tard, et que cela est devenu une expression familiale, c’est que l’histoire est fantastique non ?  Bref, j’avais envie de la faire connaître au plus grand nombre, de l’illustrer, d’avoir un format à l’italienne, pas trop grand, qui rentre dans le sac, que ce soit imprimé en Belgique… et je venais de nulle part, n’étant ni auteur ni illustratrice, ayant juste un diplôme de droit et une expérience de cadre chez Axa. Plutôt que de m’adresser aux maisons d’édition et d’essuyer un refus, j’ai décidé de m’éditer moi-même. Voilà  le Pourquoi. Le Comment est venu assez simplement. J’ai demandé des devis à 3 imprimeurs et j’ai pris le moins cher: Proost. Mon mari m’a mis en contact avec un diffuseur en Belgique: Interforum Benelux (je n’ai malheureusement pas encore de diffuseur pour la France). Mes livres sont donc distribués dans toutes les librairies belges. Je me suis trouvé un objectif: éditer les meilleures histoires de parents imaginées pour leurs enfants. Et un nom: Éditions de la Tulipe (là je ne me suis pas trop foulée: j’ai repris mon nom d’épouse « de La Tullaye » que j’ai un peu transformé !). Ensuite je suis allée m’inscrire chez SMART.

le petit sapin qui aimait les couleurs

 Peux-tu nous parler des quatre ouvrages présentés dans ta collection ?
Ils ont en commun d’avoir un temps de lecture inférieur à 5 minutes, de délivrer un message qui, selon moi, est marquant, de faire rire… et d’avoir un petit quelque chose qui fait que l’enfant réclame plusieurs fois la même histoire… au point de la connaître par cœur.

Mademoiselle Toujours Plus: à offrir aux enfants qu’on aime toujours plus (pas seulement aux petites filles, pas seulement aux enfants insatiables!). Les enfants en raffolent, les parents aussi. C’est drôle à lire, à écouter, il y a du rythme, un peu de frayeur, de la fantaisie… Mademoiselle Toujours Plus sera transformée grâce à une cloche de Pâques… mais il ne faut pas attendre Pâques pour découvrir cette histoire qui est intemporelle.
La grève du Marchand de Sable: écrit et illustré par une Maman thérapeute, c’est l’album idéal à lire avant de dormir. Avec des paillettes magiques sur la couverture pour être sûr de passer une bonne nuit.
Le petit sapin qui aimait les couleurs: un conte de Noël à la fois scientifique et drôle: il explique pourquoi les feuilles changent de couleur en automne et pourquoi les aiguilles de sapin restent vertes. J’avoue que je ne le savais pas avant d’entendre mon mari, ingénieur agronome, répondre à ma fille. J’ai trouvé l’explication si intéressante que je l’ai transformée en histoire, afin que tous les enfants aient la chance de comprendre la magie de l’automne. Nous avons ri avec crocodile, gros débile, chlorophylle… Cette fois j’ai fait appel à une dessinatrice professionnelle, et je trouve ses aquarelles très très réussies.
Que fait Bébé dans le ventre de Maman: écrit par l’humoriste Dominique Watrin, cet album explique ce que fait bébé en fonction de ce que fait Maman. C’est drôle et, en même temps, profond: l’enfant comprend que le bébé vit vraiment dans le ventre de sa mère, qu’il a des émotions, des sensations. Grâce à ce livre, notre petit Théophile a commencé à participer à la vie de famille dès mes premiers mois de grossesse. Il n’était pas réduit à « il bouge? il dort? »… Azilis et Baudouin l’imaginaient sentant la bonne odeur du dîner, appréciant son goût, écoutant l’histoire du soir..etc

Les 3 premiers albums ont un format similaire (à l’italienne) et sont destinés aux 4-8 ans.
L’album sur le Bébé est destinés aux plus petits (0-4 ans) et a un format carré (le projet était déjà fini lorsqu’il m’a été présenté).
Chaque livre coûte 10 euros et est disponible en librairie ou via mon site www.editionsdelatulipe.be (je rêve de faire un succès en librairie… mais je suis encore loin du compte!)

editions de la tulipeDes lieux kidsfriendly à conseiller dans ta région ?

Le parc Solvay est un lieu de promenade dont je ne me lasse pas… avec ses arbres magnifiques, surtout en automne, cela vaut vraiment le coup d’y faire un tour. Pour ceux qui ne connaissent pas, le Musée Folon se trouve dans le parc et est vraiment très sympa à visiter avec les enfants.

Ton meilleur achat minus, c’est quoi ?
Les kaplas! J’ai longtemps hésité, je trouvais cela cher, rapporté à la stère de bois! Mais j’ai craqué récemment et ne le regrette pas.
Merci Sophie !
Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *