Dans deux mois…

Plus d’effet de surprise cette fois-ci mais l’envie d’énumérer avec vous les petits changements qui vont survenir d’ici huit semaines dans notre petite vie bien rôdée (quoique le matin on cafouille encore parfois)… Une petite tornade, un grand chamboulement, des petites concessions, de la fatigue, de la joie, des visites et quelques kilos de langes…

http://www.blogblogyaquelquun.be/bbqq1/wp-content/uploads/2013/10/istock-000003307619small-7374.jpg-7374-260x260.jpg

Dans deux mois, en journée ou au milieu de la nuit, je dirai à Magnus « je crois que ça y est »… Il sera alors temps de s’occuper du Minus et du gros chien. La valise sera prête et on partira… Anxieux ? Sereins ? Excités?

Dans deux mois, les visites vont se succéder à la maternité et à l’appart, l’occasion de voir tous des visages réjouis, de prendre le temps, de bruncher, de boire une petite coupe à la santé de la demoiselle…

Dans deux mois, nous saurons si le prénom que nous avons choisi plaît au plus grand nombre ou pas… L’essentiel est qu’il nous plaise à nous et qu’elle ne le porte pas comme un fardeau plus tard mais c’est vrai que personne n’aime voir la tête dépitée des proches quand ils n’apprécient pas le choix…

Dans deux mois, le gros chien va nous refaire une petite déprime. Le dos obstinément tourné, refusant de regarder le couffin, la lippe boudeuse, le molosse va ruminer son amertume : « Me refaire ça à moi, un si gentil chien !! Quel scandale !! ».

Dans deux mois, je pourrai vous parler de toutes les jolies marques qui ont la gentillesse d’accompagner cette naissance. La petite sœur sera entourée de bien jolis produits !!

Dans deux mois, je mangerai un énooooorme américain frites (et aussi un sandwich américain), plein de sushis et une salade de malade !!! Oui, je sais ce sera plutôt la saison des cougnous et des raclettes mais bon…

Dans deux mois, je pesterai contre mon périnée et passerai de longs moments à le rééduquer.

Dans deux mois, je dormirai par petites portions… Faut dire que je commence déjà l’entraînement, ma vessie ne me permettant pas de dormir plus de 3 heures d’affilée sans vidange…

Dans deux mois, Magnus aura une petit fille, il fondra comme un marshmallow. J’ai pour idée qu’elle aura très vite Magnus et le Minus dans la poche.

Dans deux mois, je retrouverai cette odeur de bébé et de lait caillé, ses petits pieds et ses nuits chuchotées. Et les soins du cordon, les cacas puants et les réveils nocturnes…

Dans deux mois, je ferai une prière en éternuant, je rentrerai le ventre en marchant, je souffrirai du dos et je maudirai ce corps qui ne ressemblera plus à grand-chose. Les gens qui n’ont pas porté d’enfant ne se rendent pas compte de ce qu’on ressent en passant d’une minute à l’autre du statut de femme enceinte à celui de femme tout court (avec des kilos en trop). On se sent vidée, les kilos de grossesse ne nous rendent plus épanouie mais juste grosse et les cernes trouvent vite leur place.

Dans deux mois, la chambre sera prête, le nid douillet, le Minus impatient, le chien inquiet et nous attendrons d’être quatre.

Dans deux mois ou un peu plus, je rédigerai mes articles entre deux siestes ou deux biberons, j’espère que ces pages resteront une petite bouffée d’oxygène, mon jardin et un plaisir…

Encore une fois, dans deux mois, elle sera là…

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *