Tes 6 ans…

Tu m’excuseras, mon Minus, mais me voilà un peu en retard à notre rendez-vous annuel pour ton anniversaire. C’est en effet samedi que tu as soufflé tes six bougies… Je dis cela pour employer cette jolie expression parce qu’en fait tu n’as encore rien soufflé du tout ou alors sur tes doigts pour les réchauffer puisque samedi nous rentrions d’une belle semaine de ski et que nous ne te fêterons que le weekend prochain. Un peu en retard donc, disais-je, à l’image de cette vie qui tourbillonne ces temps-ci. Je cours, je peste, je fais des listes dans tous les coins pour ne rien oublier mais rassure-toi je ne perds pas de vue l’essentiel : ton anniversaire, tes six ans, tes jeux de minus, les cupcakes dont on lèche d’abord tout le dessus, les Playmobil du bain et la chasse aux œufs de Pâques…

ulysse 5

Nondidju, six ans !! Te voilà grand, non ? Comment te sens-tu ? Un grand petit ? Un petit grand ? De mon côté, je ressens un peu des deux : tu es tour à tour docte comme un vieux savant, ému comme un jeune premier, drôle comme une fripouille, boudeur comme un ado, rusé comme un vieux singe et je te vois osciller en permanence entre la petite enfance et les prémisses de la cour des grands… Fragile équilibriste, tu tâtonnes un peu ces derniers mois et nous aussi du coup. Ce n’est pas facile de grandir, de prendre sur soi, de partager avec ta sœur, de répondre à nos attentes certainement trop grandes; alors quand tu en as marre, quand la pression est trop forte ou la fatigue trop présente, le mini minus refait surface tout étonné d’avoir encore le pouvoir de nous pousser à bout… Nous cheminons à tes côtés, Magnus et moi, évoluant dans notre rôle de parents au même rythme que toi, remettant chaque jour notre ouvrage d’éleveur de jolies pousses en question.

Et ta sœur, qu’apporte-t-elle à ta vie ? Dernièrement, dans un livre que tu lisais avec Magnus avant de t’endormir, la question du bonheur était abordée. L’auteur posait la question aux minus lecteurs de « Qu’est-ce qui te rend le plus heureux ? ». Magnus m’a rapporté que tu avais répondu « avoir une petite sœur aussi géniale ». Moooohhhhhhhhh (cœur de marshmallow qui fond)… Tu dois être un peu maso quand même parce que, pour le moment, c’est surtout des beignes que tu récoltes de la Miss mais je suppose que tu as l’intelligence de voir plus loin que l’instant présent, de lire ses colères d’opposition et d’entrevoir la relation que vous êtes en train de construire.  J’admire ta patience, moi qui en manque souvent, et la petite voix paternaliste que tu utilises pour lui expliquer la vie m’arrache de nombreux sourires. Elle a de la chance d’avoir un grand frère aussi attentionné et chaque petit geste que tu fais pour elle sont des briques qu’elle dispose comme socle pour son avenir.

Pour le reste, tu grandis mais en gardant quelques invariables : le plaisir et le goût du déguisement en toutes circonstances (que ce soit un goûter chez des amis, la visite médicale à l’école ou une sortie au bois, tout est prétexte à se déguiser) ou la joie de découvrir de nouvelles activités (histoire de l’art le lundi, cirque le samedi, les scouts, le théâtre etc)… La semaine n’est pas assez longue pour caser tous les cours que tu voudrais suivre et tu as l’agenda d’un ministre. Tu as toujours un appétit de moineau mais un moineau qui commence, enfin, à apprécier les douceurs : merveilleux, crème chantilly, cupcakes et bonbons en tête…

Tu vas voir, l’année ou plutôt les années qui arrivent vont être merveilleuses : apprendre à lire et du coup pouvoir dévorer Harry Potter ou le Club des cinq, devenir plus indépendant encore et encore, progresser en sport ou en musique, compter sur tes amis et sur tes doigts et découvrir de nouveaux terrains de jeux. Je n’ai pas de conseils à te donner, tu te débrouilles plutôt pas mal pour le moment mais je voudrais juste que tu gardes cette fraîcheur et cet enthousiasme. Trop d’adultes traînent la patte en permanence, râlent pour tout et pour rien , passent leur temps à critiquer ou à se plaindre… Oppose leur ton sourire et ta joie de vivre, ils sont ta meilleure arme…

Bon anniversaire mon Minus…

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires
  • Belle Ginette sur Facebook
    mars 16, 2016

    Happy birthday à ton minus et puis aussi un peu à toi quand même et à ton magnus …. je suis toujours très émue de lire tes doux billets sur ton minus qui grandit et sa petite soeur qui suit. Je sais qu’il y a les hormones, qu’on doit pas trop comparer, toussa toussa, mais bon voilà, à chaque fois, ça me touche de te lire 🙂 :-*

  • Caroline Nizet sur Facebook
    mars 16, 2016

    Joyeux anniversaire à lui 🙂

  • Alidz Alice Savayan sur Facebook
    mars 17, 2016

    <3 Quel bonheur de lire tes billets et cette tendresse immense quand tu parles à tes merveilleux minus. Joyeux anniversaire Minus ! Comme le héros mythologique l'Odyssée sera faite d'aventure, d'obstacles, de peurs mais aussi d'espoir, de courage et d'amour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *