Blog blog y’a un invité : interview de Catherine, maman solo de cinq minus !!

maman solo, famille nombreuse, cinq enfants, famille xxl

Peux tu te présenter toi, tes minus, ta ville ?

Moi c’est Catherine, 41 ans, maman solo de 5 minus. 3 garçons et 2 filles de 10 ans, 8 1/ ans, 7 ans, 5 1/2 ans et 3 1/2 ans. J’habite une petite ville du Brabant wallon-est, Jodoigne. 50 km de Bruxelles. 50 km de Liège. 40 km de Namur.
Question cliché que tu dois entendre 10x par jour mais difficile à éviter : comment fais-tu pour te débrouiller seule avec 5 minus ? Comment t’organises-tu ?
C’est vrai que j’entends régulièrement « Mais comment fais tu »? Question à laquelle je réponds toujours: « je ne sais pas, je fais ». Cela fait 2 ans que je suis seule avec mes minus. Je ne sais pas si j’ai une organisation particulière car je suis toujours en recherche de mieux. Ma bête noire c’est le linge. J’ai tendance à me laisser déborder constamment. Depuis 2 semaines j’ai pris de nouvelles résolutions « linge » et je m’y tiens plus au moins. Du coup je me sens moins débordée. J’essaye également d’organiser ma maison pour que chaque chose ait sa place. Je suis fan des livre sur l’organisation 🙂 Les minus se responsabilisent peut-être plus vu la situation. Les 3 « grands », qui sont en primaire, gèrent leurs devoirs et sont très autonomes au niveau scolaire.
Au niveau des repas, j’essaye d’établir des menus. Je note (depuis une semaine) le contenu de mon congélo sur une feuille affichée sur celui-ci et je barre au fur et à mesure. Du coup ça me donne l’impression d’être incroyablement organisée :-). Je suis toujours en action, en recherche d’une meilleure organisation.
Quelle est une journée type de ta famille ?
En semaine c’est levé à 6h pour moi. J’ai besoin d’avoir un peu de temps « calme », je bois mon café et je prépare les 5 pique-niques des minus. Je me douche, je m’habille et je réveille les minus vers 7h. Les 3 « grands » gèrent leur habillement. Minus n°4 s’habille seul aussi mais il faut que toute sa tenue soit prête sinon il s’éparpille et 20 min plus tard il court toujours en slip. Je gère minus n°5. Quand tout ce petit monde est prêt, tout le monde descend déjeuner. Là aussi les  » « grands » gèrent. Je fais le petit dej des 2 derniers. 8h départ pour l’école. Je bosse à mi-temps mais pour l’instant je fais une pause. Au retour, goûter, devoir puis temps libre. Vers 18h je donne le bain ou la douche aux 2 petits. Quand ils sont prêts j’envoie, chacun à sont tour, les 3 « grands » afin qu’ils prennent leur douche. J’avoue que les journées un peu difficiles, je fais l’impasse sur les douches et j’adopte le « visage – mains- pete ». Je prépare le repas. Souvent je lance la préparation avant de donner le bain aux 2 petits puis j’effectue des allers-retours entre la cuisine et la salle de bains à l’étage. En général, nous mangeons vers 19h. Les minus peuvent regarder les Simpsons jusque 20h puis au lit. Le mercredi est un peu rock’n roll avec les activités des minus mais ça va encore. Dessin pour l’un, conseil communal pour l’autre et rugby pour minus n°2. Les week-ends et jours de congés c’est beaucoup plus cool et il arrive que l’on reste en pyjama très tard. Sauf le samedi où les activités des minus débutent à 9h pour se terminer 17h30.
Tu as un très chouette blog mais aussi d’autres projets, je te laisse nous en parler…
Depuis presque 1 an, je tiens un blog et ça me plaît beaucoup. Il faut bien savoir qu’être seule avec 5 minus réduit quand même le contacts sociaux surtout en soirée. Les sorties ne sont possibles que si je prends une baby-sit mais mon budget est très limité. J’ai toujours aimé écrire et publier des chroniques me permet de donner mes impressions de façon sérieuse ou avec humour. C’est souvent très difficile de n’avoir personne avec qui partager, le soir, quand les enfants sont couchés. Que ce soit les choses importantes, les anecdotes drôles des minus, les décisions. C’est souvent à ce moment là que me vient l’idée d’une chronique.
Je travaille actuellement activement à la création d’une asbl pour familles monoparentales. Celle-ci s’appelle « Solo mais pas seul ». Il y a déjà une page Facebook et l’asbl sera fonctionnelle dans peu de temps. Les nouvelles seront annoncées sur la page FB. nldr : voici l’adresse du joli blog de Catherine www.letreflea5feuille.com/
Avec des minus de tous les âges et une organisation au top, tu dois être une mine de conseils, tu nous en livre quelques uns ? La propreté ? Les crises de colère ? Apprendre à partager ?
Au niveau propreté, je n’ai rencontré de problèmes particuliers avec aucun de mes minus. Je pense que le secret c’est de ne pas mettre la pression. J’avais disposé plusieurs pots dans la maison. Il faut s’armer de patience, d’un saut, d’un torchon…Personnellement j’achetais des petits slips et des petites culottes à petits prix. En cas de gros accidents, je ne me cassais pas la tête à laver ou même transporter si l’accident arrivait en dehors de la maison, je jetais tout simplement le tout à la poubelle. Il m’est déjà arrivé des trucs un peu fou le jour où je me suis retrouvée avec minus n°4 dans une toilette de grande surface….trop tard. La grosse commission dans le slip et plus de papier de toilette. L’horreur. C’était l’été, il faisait beau et minus n°4 portait un petit short en mousse. Après avoir essayé d’enlever la tenue souillée, la situation était dramatique. Minus n°4 en avait plein les jambes.
Toujours pas de papier toilette, pas de mouchoirs, ni de lingettes dans mon sac et je ne me voyais pas sortir de la toilette dans cette grande surface. J’ai nettoyé les jambes de n°4 avec le short et j’ai jeté le tout dans la poubelle de la toilette. Je me suis enfuie avec minus à la main qui criait à qui voulait l’entendre: « je ne vais quand même pas rentrer en pète »? Arrivée à la voiture, je me rends compte que j’ai oublié les clés dans les toilettes….

Au niveau des colères, j’en ai surtout connu avec minus n°3. Je me souviens, dans un musée bruxellois, l’avoir laissée se rouler par terre, pendant que l’on terminait la visite. Quand je suis obligée de me rendre dans une grande surface avec eux, je fais le point dans la voiture avant. Si je décide que je n’achète rien de superflus, je suis très claire et je fais passer le message fermement. Le petit ne comprend pas toujours, mais je ne rencontre pas trop de problèmes.
 
Au niveau partage, je pense que les grandes fratries s’habituent assez vite à devoir partager. Chaque minus possède évidemment des « trésors » qu’il ne souhaite pas partager et sur ce point je suis également très ferme. On ne touche pas aux trésors des autres. Pour le reste, ils partagent assez facilement.
 
Depuis que je suis seule à la tête de cette équipe XXL, j’instaure régulièrement un conseil de famille. Chacun exprime ses petits moments de bonheur, de tristesse, ses souhaits. La règle d’or est de ne pas se pointer du doigt sinon ça dégénère et de ne jamais couper la parole. De mon côté j’essaye de toujours commencer la séance par les points positifs.
Quels sont tes lieux kidsfriendly préférés dans ta région ? Des lieux de stages ou d’activités à conseiller?

Comme j’habite un peu près le centre de la Belgique, je bouge pas mal avec les minus. Ce que je peux dire, par expérience, c’est qu’il faut bien organiser les périodes de congés pour ne pas que ça tourne au carnage. Disons qu’une semaine de congés sans bouger et c’est un très mauvais plan. Les minus aiment beaucoup les musées alors nous explorons ceux qui sont gratuits les premiers dimanches du mois ainsi que ceux qui dont les entrées peu coûteuses. Avec 2 minus qui n’ont pas encore 6 ans, je bénéficie encore de quelques gratuités. Parfois je fais des exceptions comme quand nous avons visité l’expo Légo à la Bourse de Bruxelles. C’était une journée coûteuse mais sympa. On a fait des selfies sur la Grand Place. J’ai montré le mannekenpis aux minus et nous avons dégusté une bonne gaufre de Bruxelles.
Sinon, dans ma région, j’ai visité le musée Hergé puisqu’il est maintenant gratuit les premiers dimanche du mois. Le Domaine provincial d’Hélécine propose une belle plaine de jeux, des étangs, un mini-golf…
Je suis assez aventurière puisque ça fait 2 ans que je pars seule en camping avec les minus durant les grandes vacances. Une fois en Bretagne et l’année suivante en Charente-Maritime. Je prends des petits campings familiaux, je monte la tente 6 personnes, les matelas pneumatique,….et à nous les vacances. J’essaye de mettre tous mes petits trucs et astuces sur la page Facebook « Solo mais pas seul » mais aussi sur ma page Facebook « le trèfle à 5 feuilles » qui est la page de mon blog.
Et quand tu veux juste penser à toi, tu vas où ou tu fais quoi ?
              
Étonnamment, depuis que je suis seule, je repense à moi. Sans doute parce que c’est vitale. Je me suis mise au jogging et j’ai participé aux 20 km de Bxl et de Paris en 2013.
Je me suis remise au tennis. Quand mon budget le permet je vais manger un petit bout avec mes copines où elles viennent chez moi. J’ai un réseau de copines en or sur qui je peux compter lors des joggings auxquels je participe où lors des interclubs de tennis. L’année passée j’ai même pu partir quelques jours à Londres chez mon amie le tout en « casant » les minus chez des copines.
Mon blog, l’asbl sont également des façons de penser à moi. J’ai également des projets d’écriture.

J’essaye de trouver un équilibre dans une situation qui n’ai pas toujours évidente. L’asbl « Solo mais pas seul » est d’ailleurs sous-titrée « Trouver un équilibre dans la monoparentalité ».

Si une fée pointait son joli minois là maintenant et t’offrait de réaliser trois voeux,  tu penserais à quoi ?
J’ai dormi sur cette question car ma première idée aurait été de dire: « les bons numéros de l’euromillions » et alors j’aurais eu l’air vénale :-).
Non, ce que je demanderais à cette fée c’est d’un coup de baguette magique terminer tous les travaux de la maison. Ensuite que mon asbl démarre là, maintenant, tout de suite dans un joli local et qu’elle (l’asbl) puisse faire changer les choses au niveau de la monoparentalité. Enfin, je me verrais bien avec une gentille nounou à la maison. Un peu comme dans un Disney. Une nounou à demeure, qui m’aiderait dans le quotidien ce qui me laisserait plus de temps pour mes projets. Une nounou maternante  qui veillerait aussi sur moi comme une bonne étoile 🙂 
                 
 Tes meilleurs achats « minus » ?
Ma réponse va peut-être paraître étrange, mais la première chose qui m’est venue à l’esprit c’est ma voiture. J’ai un van de marque allemande. Le genre camionnette 8 places avec un grand coffre et c’est ultra pratique et facilite beaucoup la vie.
Quand j’ai découvert le baby cook, j’ai trouvé cela très pratique. Quand minus n°5 était encore bébé, j’avais multiplié les coussins à langer, les coussins d’allaitement, les transats pour ne pas devoir monter et descendre toute la journée. Un transat dans la salle de bains pour poser le bébé quand les autres étaient au bain sans devoir monter et descendre celui-ci. Un coussin d’allaitement dans mon lit mais aussi dans le divan du salon.
J’avais également opté pour une super poussette Phil & Teds. Une double poussette dont le deux sièges n’étaient pas disposés l’un à côté de l’autre mais l’un derrière l’autre. Une poussette 3 roues interchangeables. Un excellent achat quand on a des enfants rapprochés.
Mes 3 derniers ont eu la bonne idée de ne marcher qu’à 20 mois alors qu’ils ont en moyenne 18 mois d’écart, j’étais donc fan de l’écharpe de portage. Bébé dans l’écharpe et l’autre sur la hanche. Je n’ai jamais eu de couffin, ni de roues pour le maxi-cosy. Toujours dans l’écharpe.
Un tout grand merci Catherine pour cette belle interview !! Bonne continuation !!
Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *