Louis Le Sec !

Il y a des articles qui maturent longtemps dans ma tête et puis qui s’écrivent en dix minutes, il y a ceux dont l’accouchement est un peu plus long, il y a ceux dont on retarde l’écriture et puis il y a ceux qui attendent un test pour être finalisés. En général, je réalise les tests assez vite pour pouvoir justement vous faire le rapport dans les temps mais, parfois, ce n’est pas moi qui décide. C’est ce qui s’est passé avec le linge de lit Louis Le Sec. Je les ai achetés en mai/juin et j’espérais pouvoir vous en parler rapidement. Mais bon, pour que le test soit complet et surtout intéressant, il fallait un pipi au lit (ou pire un bonne vieille gastro de nuit)… Vous me voyez aller dire au Minus : « Dis, maman a un article à faire pour le blog donc, t’es gentil, tu n’as plus fait pipi au lit depuis des mois mais là tu peux te lâcher »… Un peu limite, non ? Bref, ça fait donc trois mois que j’attends un accident pour vérifier l’efficacité des produits. Vous l’aurez compris, la fatigue et l’excitation aidant, l’accident tant attendu est enfin venu !! Tadam, je peux donc tout vous dire sur Louis Le Sec.

louis le sec

1) Il s’agit d’une marque belge lancée par une jeune femme qui a eu le courage de mettre en pratique une bonne idée qui avait germé dans sa tête de maman de trois minus. Ca déjà ça me plait…

2) Sur papier, le concept est top : du linge de lit qui crée une barrière contre tous les liquides, les acariens (allergie, sensibilité) et qui protège le matelas. Pour entrer dans les détails pratiques du « comment ça marche? » : les draps et housses sont composés « d’une couche de jersey 100% coton peigné et d’une membrane de polyuréthane (PU). Le PU est une molécule organique très utilisée dans le monde médical. Il s’agit d’une membrane hydrophile respirante, qui laisse passer les molécules de vapeur mais pas les grosses molécules d’eau. Le tissu est imperméable mais il ne fait pas de bruit ; il respire, est élastique et extensible, absorbe les liquides et offre un effet de fraîcheur. Il est aussi une barrière contre les acariens, les bactéries et les virus. »

3) J’ai parfois tendance à penser (peut-être à tort) que ce qui est utile est souvent vilain. Dans le cas de Louis, mon adage foireux ne tient pas du tout la route car les coloris et les motifs choisis par la créatrice sont tout simplement à tomber (et originaux). Donc au-delà de l’aspect très utile, c’est aussi le côté jolie décoration qui m’a séduite.

4) Le test en situation réelle !!! Je n’avais donc pas mis d’alèse ou de protection en dessous du drap Louis Le Sec, juste le drap et en dessous le matelas. Le Minus a fait un bon gros pipi et quand j’ai retiré le drap, le matelas n’était même pas humide. Après, hop un tour à la machine (en respectant quelques consignes de lavage pour prolonger la vie et l’efficacité du drap) et l’affaire est réglée.

5) Le prix est un peu plus élevé qu’un drap classique (33 euros par exemple pour un drap housse junior) mais le jeu en vaut la chandelle.

Bilan : Je regrette vraiment que Louis n’existait pas au moment de l’apprentissage de la propreté du Minus. Bien sûr, il a encore quelques accidents comme tout minus qui se respecte mais ils sont très rares et c’est clair que cela m’aurait beaucoup plus aidé il y a deux ans. Dès que la Missnuscule sera en âge de retirer les langes de nuit, j’équiperai son lit en Louis Le Sec. Au-delà de l’apprentissage de la propreté, ces draps intelligents peuvent aussi s’avérer salvateurs en cas de gastro ou de minus allergiques.

Bons pipis au lit les minus !

 
Ceci n’est pas un article sponsorisé ;-). Tout payé avec nos sous !

 

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *