Dis moi – 10 moi …

16 juillet 2013 0

Sur une idée lancée par Marie de Mamans testent (blog que je vous ai déjà conseillé au moins mille fois), voici ma participation à sa jolie chaine de blogs… Dix petits bouts de moi qui en disent un peu sur moi ces derniers mois…

1 minus dans nos pattes bagages pour le moment… Un minus qui prend de la place, toute la place et que nous regardons grandir avec tendresse et émerveillement. Un qui a fait de nous trois. Un petit gars fragile mais énergique, sociable et câlin, tyrannique à ses heures, charmeur à d’autres, avide de découvertes et de repères.

2 minus ? Peut-être…Bientôt…Un jour… L’envie est là en tous les cas…

3. Ou plutôt « un, deux,…trois ». La menace lancée plusieurs fois par jour (alors qu’on s’était promis de ne pas l’employer) pour faire obéir le minus. « Je compte jusqu’à trois et tu mets ta veste, arrête de pleurer ou finis ton assiette ». Moi qui rêvais plutôt « d’un, deux, trois, nous irons au bois », me voilà dans le rôle récurrent du loup de la maison.

4, le compte de notre famille quand Magnus, le Minus, le gros chien et moi-même partons en promenade. Ce n’est pas encore les cinq doigts de la main mais le chien étant très volumineux, je peux vous dire qu’on remplit déjà un petit break.

5 heures de l’après-midi, heure du début du sprint de fin de journée : aller chercher le minus à l’école ou au stage, rentrer à la maison, jouer, prendre un bain (enfin pas moi hein), manger (ou essayer de le faire manger), regarder quelques minutes la télé, les dents et l’histoire (et le pipi et le verre d’eau) et au lit !! Ouf, fin du sprint.

6. En septembre, cela fera six mois sans boulot. Six mois que je me suis fait jetée comme une vielle chaussette et que je cherche un nouveau défi (enfin c’est comme ça qu’on dit dans les belles lettres de motivation, en gros je cherche un travail hein ce sera déjà bien !).

7 heures du matin, heure à partir de laquelle j’accepte d’être réveillée. Oui, je sais, je suis une marmotte et une paillasse et une paillasse chanceuse puisque, depuis qu’il fait ses nuits, le Minus daigne s’en tenir à cet horaire, parfois il nous fait même la grâce d’un huit.

8, c’est le nombre jusqu’au quel le Minus arrive à compter pour le moment, après, ça part en free-style et tu te félicites de ne pas lui avoir confié ton porte-monnaie (mais qui a encore un porte-monnaie?).

9, c’est le nombre de cuillères (ou de fourchettes) que le Minus daigne ingurgiter les jours de chance avant de fermer définitivement son petit pont-levis buccal. Rien ne le fera avaler une goutte de plus : ni les suppliques, ni les avions, ni les menaces, ce minus est intraitable avec la nourriture.

10 ans que Magnus et moi on s’est trouvé sur les bancs de l’université (enfin de la bibliothèque). Dix ans à construire tous les jours et déconstruire les soirs de grands vents. Dix ans à avancer ensemble, fragiles mais frondeurs, sur le petit chemin de notre vie…

Et vous, quels sont vos 10 ? N’hésitez pas à la partager ici ou sur votre blog…

 

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *