Mon top des séries !

Rien d’original dans la famille Minus (côté parents cette fois), comme la plupart d’entre vous, nous sommes accros aux séries depuis plusieurs années. Il est loin le temps des feuilletons mal ficelés style « la clinique de la forêt noire ». Aujourd’hui les séries n’ont souvent plus rien à envier aux meilleurs films : psychologie des personnages développée, scénario balèze, grosse production etc… J’ai vraiment beaucoup de plaisir à découvrir toutes ces nouvelles histoires, à m’y enfoncer avec délectation. Il y a bien sûr celles qui déçoivent, qu’on arrête au bout d’un ou deux épisodes mais il y a aussi celles, plus nombreuses, où la magie opère et où on est parti pour plusieurs saisons à s’attacher aux héros, à trépigner en attendant la suite et à s’emballer lorsqu’on en parle avec des amis.

J’ai eu envie de vous parler de quelques-unes des séries qui m’ont marquées ces dernières années. Pas les trop connues parce que, même si j’attends la suite de GOT ou de Grey’s avec autant d’impatience qu’un caniche son susucre, je pense que vous êtes déjà au courant que ça vaut la peine de les regarder. J’ai donc décidé de mettre le focus sur celles qui sont un tout petit peu moins renommées (quoique). Et comme le plus gai dans tout cela c’est d’en découvrir de nouvelles, je compte sur vous pour me laisser vos coups de cœur « séries » en commentaires… J’espère que vous ferez quelques belles découvertes parmi les miennes…

United States of Tara. Une série qui date déjà un peu (2009) mais qui n’a pas eu le succès qu’elle méritait, je trouve, donc je la ressors des tiroirs car certains d’entre vous n’en ont peut-être pas encore entendu parler. Il s’agit d’une série américaine créée par Diablo Cody (scénariste du film Juno). Les épisodes durent 26 minutes ce qui est un format plus rare mais qui permet de s’en enfiler vite un en rentrant pas trop tard. Il y a trois saisons. Le pitch, le voilà : « Tara Gregson, mère de deux adolescents, souffre d’un trouble dissociatif de l’identité. Lorsque Tara décide d’arrêter son traitement médical, ces différentes personnalités resurgissent : « T. », une adolescente de 16 ans ; « Alice », la mère parfaite des années 1950 style Bree ; « Buck », un vétéran du Viêt Nam pervers et alcoolique ; « Gimme », un alter ego « animal » ; le « Dr Shoshana Schœnbaum », une psychologue hippie ; etc… Néanmoins, Tara peut compter sur le soutien de sa famille, son époux Max, et ses enfants Kate et Marshall, ainsi que de sa petite sœur, Charmaine. » Comme vous pouvez l’imaginer à la lecture de ce résumé, les aventures de Tara sont drôles, très drôles et l’ensemble est décalé voire déjanté. Une série différente qui fait du bien. Tara et tous ses alter ego sont joués par une seule actrice, Toni Colette qui est juste renversante !!

united-states-of-tara-saison-2

The Affair. Toute fraîche dans ma mémoire puisque nous venons seulement de terminer la saison I. Elle vient d’être diffusée aux États-Unis et elle est encore inédite dans les pays francophones (sauf en France sur Canal+). La deuxième saison est d’ores et déjà prévue pour 2015 (hiiii). La première saison compte dix épisodes d’environ une heure (ouais c’est du lourd). Voilà pour les chiffres, quant à la trame, elle est assez simple : Noah Solloway, père de famille nombreuse, prof de secondaire et écrivain à ses heures perdues rencontre Allison, une jeune serveuse brisée par le décès de son fils, lors des vacances familiales. Ils vont entamer une relation extra-conjugale qui va bouleverser leur vie et celle de leurs proches. Histoire d’amour, portrait de société et même enquête criminelle (il y a un meurtre dans tout cela) se mêlent et s’entremêlent dans le récit. Chaque épisode présente la vision de l’histoire du point de vue de Noah et puis d’Allison. C’est assez intéressant de voir qu’ils n’ont pas toujours le même souvenir de ce qui s’est passé. Attention, les épisodes deux et trois de la première saison sont un peu plus lents mais cela vaut vraiment la peine de les dépasser !! La série vient de recevoir deux Golden Globes : meilleure série dramatique et meilleure actrice dans une série dramatique pour Ruth Wilson (qui est effectivement top).

THE AFFAIR

Downtown Abbey. Un peu plus connue que les deux précédentes mais je ne pouvais pas passer sous silence cette série, découverte il y a quelques mois (même si elle est beaucoup plus ancienne) et déjà parmi mes favorites. Comme on a pris le train en marche avec pas mal de retard, on a pu enchaîner les cinq premières saisons avec un énooorme plaisir. Cette série britannique raconte les aventures de la famille Crawley et de leurs domestiques dans une vaste demeure anglaise (on peut même dire un immense château). La série démarre en 1912 et très vite, la première guerre mondiale vient chambouler leur destinée. A la saison 5, ce sont les prémisses de la seconde guerre mondiale qu’on peut ressentir. C’est sur ce fond historique que se joue la vie de tous les personnages qu’il soit fille de la haute ou simple servante. Amour, petites mesquineries, mésententes entre sœurs, deuil, démêlées avec la justice tout y passe. La psychologie des personnages est très travaillée et inévitablement on s’y identifie et on s’y attache énormément. Un gros coup de cœur.

DowntonAbbey1

Un village français. Alors là, on sort du registre des séries anglophones pour passer à une petite série diffusée par France 3 et la RTBF. Elle connaît un assez beau succès mais surtout dans la génération au-dessus de la nôtre il me semble car aucun de nos amis « jeunes » ne la regarde. C’est bien dommage car c’est un petit bijou hyper bien ficelé et pas du tout dans la caricature que l’on peut se faire d’une série française. Les six saisons (la sixième est en cours de diffusion) s’intéressent à l’histoire d’une petite ville fictive du Jura (non loin de la ligne de démarcation) et de ses habitants pendant la seconde guerre mondiale ( entre 1940 et 1945). Ce qui est enrichissant dans cette série, c’est qu’elle ne s’intéresse pas qu’aux héros… Des hommes et des femmes qui ont fait le mauvais choix, des lâches, des médiocres, des collabos côtoient des résistants et des citoyens qui font leur devoir, une vrai ville quoi… Et cette trame historique n’alourdit en rien le récit et n’empêche pas le suspense et les intrigues amoureuses. Le tout joué par une brochette (oui je parle comme en 1950) d’acteurs et d’actrices dont de nombreux belges (Nade Dieu et Fabrizio Rongione pour ne citer qu’eux).

Je vous l'accorde, l'affiche est ringardos !

Je vous l’accorde, l’affiche est ringardos !

 

House of cards. Retour aux séries USA mais changement de style avec ce que l’on peut appeler une série « politique » (mais certainement pas chiante). On y suit les péripéties de Frank Underwood (joué par un génial Kevin Spacey), élu démocrate à la Chambre des représentants, ayant comme caractéristique d’avoir les dents qui rayent le parquet et absolument aucune morale. Son objectif : devenir Vice Président des États-Unis  !! C’est drôle, fin, bien joué et malgré quelques invraisemblances dans la saison II, nous attendons avec impatience la trois !! Avec la belle Robin Wright (pour finir de vous convaincre)…

House-of-Cards-1

Cinq résumés , cinq coups de cœur qui vous auront donné envie, je l’espère, de vous lancer dans le visionnage de ces séries. Si l’article vous plaît, promis, j’en fait un autre avec de nouvelles propositions très vite… Et surtout n’oubliez pas de laisser un commentaire avec vos séries préférées que j’en découvre aussi !!

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
17 Commentaires
  • Blog blog y'a quelqu'un sur Facebook
    février 2, 2015

    Et vous quelles sont vos séries préférées ?

  • Lorzane Aurelie sur Facebook
    février 2, 2015

    Mes séries préférées : Saving Hope, The vampire diaries, the blacklist, the originals, grey’s anatomy, hart of dixie, American Horror Story, Bates Motel, Bitten, Hannibal …. <3

  • Caroline Nizet sur Facebook
    février 2, 2015

    Merci pour ces infos 🙂 pour ma part: Grimm, Broad Church, Dexter, Medium, Merlin, Profilage, Blacklist, GTO of course….. 😉

  • Blog blog y'a quelqu'un sur Facebook
    février 2, 2015

    Broadchurch est prévu et nous venons de finir la saison I de The Killing ! La suite tient la route ?

  • Caroline Nizet sur Facebook
    février 2, 2015

    Broadchurch c’est vraiment pas mal 😉 Tunnel aussi 😉 the Killing pas encore vu mais je note 😉

  • Tomtom
    février 2, 2015

    Je reviens toujours avec West Wing, dont je ne me lasse pas, mais j’ai aussi découvert Treme (HBO), par les mêmes producteurs que The Wire, dans lequel je suis aussi tombé. Evidemment…
    How I met your Mother, j’ai du mal à m’arrêter aussi…

  • Noémi Milone sur Facebook
    février 2, 2015

    Treme c’est sur les suites de l’ouragan katherina, la « reconstruction familiale, de la ville »sur fond de musique de la nouvelle Orléans.

  • Alix
    février 2, 2015

    Oh yes! The Killing – mais version suédoise, Breaking Bad, Penny Dreadful, The Leftovers, Les Revenants, Salem, The Walking Dead, American Horror Story…

  • Valérie Bure sur Facebook
    février 2, 2015

    Suits, avocats sur mesure

  • Citron Grenadine sur Facebook
    février 3, 2015

    J’adore Braquo 😉

  • Jul'
    février 3, 2015

    Un sujet que j’adore! Big fan de séries 🙂 j’ai meme une appli sur mon téléphone pour rester à jour 🙂 En voici quelques unes:
    2 broke girls, american horror story (surtout la première saison!!), Grey’s anatomy (il faut la citer :)) , hart of dixie, homeland, how to get away with murder (nouvelle, par la créatrice de grey’s, top top top!), once upon a time, revenge, the blacklist…. Et j’en passe 🙂

  • Bernard
    février 17, 2015

    Hello,
    J’adore ces séries. C’est super divertissant. J’en regarde souvent à la maison. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *