Ce qui nous manque…

En vérité, il ne nous manque rien, l’essentiel est là, à portée de main et de cœur pour peu que la fatigue ou le stress ne nous fasse pas oublier que la vie est belle mais courte et qu’il faut en profiter. Ne voyez donc dans le thème de cet article qu’un exercice de style, une occasion de parler de ces petits superflus qui rendent la vie encore plus jolie…

Ce qui me manque le plus cruellement, c’est le temps !! Du temps pour préparer les minus le matin sans devoir les houspiller sans cesse, du temps pour voir les amis, pour prendre un bain ou aller courir, du temps pour écrire tous ces articles en retard, du temps pour flâner en amoureux, pour faire des grasses matinées et emmener les minus au parc… Du temps pour s’arrêter, se poser dans la course folle des jours et des semaines qui filent… Du temps pour avoir le temps justement, pour ne pas courir toujours après le train suivant. Ou peut-être la sagesse voudrait qu’on renonce à monter dans tous les trains ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un petit chien !! Cela fait maintenant plus d’un an et demi que le gros chien est parti et le minus réclame un compagnon à quatre pattes de plus en plus souvent. C’est vrai qu’un camarade de promenade, de solitude et de coup de blues ne serait pas mal… Évidemment, c’est aussi un esclavage, les pipis du soir, les arrangements à trouver dès qu’on part à l’étranger et l’apprentissage de la propreté mais je me dis que d’ici un an ou deux il faudra y réfléchir sérieusement. Je ne suis pas sûre d’avoir envie que mes minus grandissent dans une famille sans chien. Et puis cette fois-ci, on en prendra un plus petit ;-).

En ce qui concerne Magnus et les minus je ne sais pas, mais pour ma part je manque de moments passés avec mes potes. Des soirées j’en ai bien sûr sans doute même plus régulière que la plupart des gens mais il me semble qu’on est toujours pressé, qu’on n’a pas le temps à nouveau… J’ai la nostalgie des années d’unif où on partait en vacances à mille, où on passait des heures à se raconter nos vies en ayant aucune conscience du temps qui s’écoulait. Je voudrais parfois retrouver cette insouciance et cette complicité. Autour d’un citytrip, d’une soirée au coin du feu ou d’un brunch à rallonge…

Des jours de congé en rab’… J’ai toujours mille idées de voyage en tête : des citytrip, des courts séjours, en Europe, au soleil, jamais très loin et presque toujours avec les minus… Et depuis que le blog s’est clairement orienté vers les voyages en famille, les propositions de séjour se sont multipliées… Du coup, je n’arrive pas à caser tout ce que je voudrais faire en une année. Personne ne veut m’offrir des jours de congé ?

manque 2

De la patience (et là je parle pour tous les membres de la Famille Minus)… Difficile de l’enseigner à ses minus quand on s’énerve soi-même au bout de deux minutes de file en voiture ou quand on a perdu quelque chose dans la maison. Nous faisons tous des efforts mais c’est clair que nous ne sommes pas les rois des patients. Bon, la pire pour le moment est la Missnuscule qui tape des pieds à la moindre contrariété (je vous rassure j’ai dépassé ce stade depuis longtemps) mais je ne désespère pas de la faire progresser sur ce point.

Voisine et copine de la patience, l’indulgence nous fait souvent défaut à Magnus et à moi-même. De l’indulgence envers soi, l’autre et les minus surtout quand la fatigue rend tout compliqué et gris. Ne pas oublier qu’on fait équipe, le répéter comme un mantra, voilà les solutions que j’essaie d’appliquer le plus régulièrement possible.

Je me rends compte en rédigeant cet article que rien d’essentiel ne nous manque si ce n’est du temps. Bien sûr, il y a des vides plus graves, des absences plus pesantes et je sais bien que certains d’entre vous sont moins chanceux. J’ai toute conscience d’avoir une vie bien remplie et de ne souffrir pour le moment d’aucune perte dramatique. J’aimerais juste parfois acheter un peu de temps pour profiter de tous ces acquis avant qu’ils ne le soient plus.

A bientôt…

Ami(e)s blogueuses, n’hésitez pas à reprendre le thème de l’article sur votre blog et lancer une chaîne de « ce qui nous manque »…

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Commentaires
  • Nora Val sur Facebook
    juin 7, 2016

    Je me reconnais totalement dans ton billet, une vie à 100 à l’heure, l’impression de courir après tout, l’impatience,… et oui, l’essentiel est pourtant là. Vivement nos petits ou longs jours de congés pour en profiter <3

  • Caroline Nizet sur Facebook
    juin 7, 2016

    Très joliment écrit 🙂 merci pr ce p’tit rappel de prendre le temps de… 🙂 on n’en profite jamais assez 😉

  • Alice à Bruxelles Le Blog sur Facebook
    juin 7, 2016

    Tes mots résonnent et rencontrent mes maux du quotidien, manque de temps, manque de patience, manque d’optimisme aussi dans mon cas et de positivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *