Bref, j’ai testé la cryothérapie

6 mars 2017 25

Je suis une sportive de haut niveau. Je cours pour attraper mon tram, je cours tout le temps d’ailleurs, pas qu’après les transports en commun. Je porte des poids qui gigotent, crient ou dorment selon leur humeur, l’heure tardive et la fatigue mutuelle. Je me contorsionne pour ramasser un Playmobil égaré sous un lit et je sautille pour éviter les minis légos pointus qui jonchent le sol. Je retiens mon souffle à chaque fois qu’ils tombent et je gère quatre ou cinq agendas à la fois. Je bosse à 4/5 ième temps, je dirige une quinzaine d’employés, j’ai un blog et plein d’amis. Bref, je suis une femme et donc une sportive de haut niveau. Cela tombe bien, c’est pour eux (les sportifs de haut niveau pas les femmes) que la cryothérapie a été inventée.

Allez, avant de vous faire le récit de ma séance (je sais que vous n’attendez que ça, bande de sadiques), un peu de théorie. La cryothérapie est une technique de traitement par le froid qui a été mise au point (dans sa forme actuelle) au cours des années septante. La cryothérapie du corps entier est inventée par un japonais fin 70’ puis utilisée par les Russes aux JO de Moscou et généralisée par après dans le monde du sport de haut niveau.  « Au cours de la séance et en réponse au froid, le corps humain sécrète des endorphines ce qui a pour effet de provoquer une analgésie ». La cryothérapie  du corps entier est utilisée pour traiter différents maux : stress, insomnie, dépression, douleurs aux muscles et articulations, blessures sportives, certaines maladies de la peau comme le psoriasis et tout ce qui est inflammatoire.

La séance de cryothérapie du corps entier consiste à exposer le corps du patient à un froid sec ( ce qui est beaucoup moins désagréable qu’humide) entre – 120 et -160°C, en position debout , la tête sortant de la machine (ce qui est plus agréable pour les claustros), pendant une durée courte (trois minutes). La cabine comprend un système de refroidissement par vaporisation maîtrisée d’air nitrogéné.

Les effets bénéfiques de la cryo ont été validés par plusieurs études. En France, l’INSEP la teste depuis 2009 et confirme l’amélioration de la récupération musculaire. Les effets sur le sommeil (en jouant sur les cycles circadiens), l’humeur et le bien-être sont aussi avérés.

Bon, trêve de théorie, passons à la pratique. N’écoutant que mon courage et mon sens de l’aventure, il y a quelques semaines, j’ai répondu positivement à l’invitation de mon ancien kiné de tester son centre de cryothérapie situé dans la Clinique Depage à Bruxelles. Oui, un kiné, oui, dans une clinique parce que même si la cryothérapie est sans danger, elle doit se pratiquer dans un cadre médical, avec des professionnels à même de gérer au mieux l’approche individuelle et la problématique de chacun. Ne craquez donc pas pour une séance dans un Exotic Sun (comme je l’ai entendu à la radio) ou chez une esthéticienne, laissons cela entre les mains de pros.

Un vendredi midi de février, je me rends donc à Saint-Gilles pour ma première séance. Pas vraiment angoissée mais quand même un tout petit peu d’appréhension à l’idée de tester cette technique que je ne connais pas, moi qui déteste avoir froid et me colle au chauffage dès les premiers jours d’hiver. Comme les séances ne durent que trois minutes, nous sommes plusieurs à attendre notre tour autour de la machine. Cela met une très bonne ambiance et permet aux habitués de rassurer les petits nouveaux. Après m’être changée dans une petite pièce attenante, j’attends donc quelques minutes mon tour vêtue d’un charmant peignoir et d’une paire de Crocs prêtés par le centre. Une fois dans la cabine, vous retirez le peignoir pour vous retrouver en sous-vêtement et l’on vous prête également des gants. Et puis, c’est parti ! La première minute est assez facile, il fait froid oui mais rien de dramatique. A la fin de la première minute, c’est le choc thermique et le corps panique un peu (genre « mais qu’est-ce que tu me fais là ? « ), mais si vous arrivez à vous contrôler en respirant calmement par le nez cela passe très rapidement. La dernière minute est un peu plus dure, cela commence à piquer dans les jambes mais on est presque au bout donc cela vaut la peine de terminer. Honnêtement, ce n’est pas agréable mais à aucun moment ce n’est douloureux ou difficile. J’ai vu passer de nombreux patients ce jour-là et lors de mes autres séances  (parce que oui il y en a eu d’autres), des anxieux, des femmes, des hommes, des jeunes, des très vieux, des habitués et des premières fois et personne n’a crié, personne ne s’est vraiment plaint et surtout personne n’a demandé à sortir avant la fin des trois minutes (ce qui est évidement autorisé). L’impression juste après est très euphorisante, on pourrait même dire addictive : on sent qu’on vit, on se réchauffe, on se sent un peu invincible et très boosté.

cryothérapie 2

Lors de ma première séance, j’étais crevée en arrivant. Je m’étais promis, depuis le matin, de faire une sieste dans l’après-midi. Et bien je peux vous dire qu’après la séance toute fatigue s’était envolée et que de sieste il n’a plus été question. Vous ressortez de là avec la patate d’enfer et en pleine forme. Évidemment, si vous ne faites qu’une seule séance cet effet ne dure pas. Selon la raison qui vous amène à la cryothérapie (insomnie, rhumatisme, blessure, etc), le nombre de séances sera adapté. Pour ma part, je n’avais pas vraiment de demande en commençant si ce n’est le bien-être, mon kiné m’a donc conseillé de faire trois ou quatre séances rapprochées sur deux semaines.  Et c’est donc ce que j’ai fait. A la deuxième séance, toute appréhension s’était dissipée, j’avais même hâte de faire la séance. Même effet boostant et même bien-être en sortant mais je note également (sans pouvoir évidemment prouver que c’est lié) que mon sommeil est amélioré. J’avais tendance à me réveiller vers 5h du matin et avoir un peu de mal à me rendormir et depuis quelques jours je dors très, très bien (et pas comme un bébé, non, expression débile). Le kiné me signale qu’effectivement le sommeil est un des domaines sur lequel la cryo a le plus d’effets. Pour l’énergie, c’est un peu plus difficile à dire sur le long terme car je suis quelqu’un de naturellement très en forme. Je suis tombée dedans quand j’étais petite comme Obélix comme dirait Magnus donc j’ai un peu plus de mal à identifier une hausse de tonus. Mais c’est clair que je me sens très bien depuis les séances.

cryothérapie

La troisième séance est la plus probante car justement ce jour-là, contrairement à d’habitude, je ne suis pas en forme du tout. Petit moral, humeur de dogue, grosse fatigue, mal de tête carabiné et l’impression de couver quelque chose, bref, pas la gloire. Quelques minutes après la séance, le charme cryo a opéré : ma petite déprime a disparu, je n’ai plus du tout envie d’aller me coucher et je me sens en pleine forme. Seul le mal de tête subsiste mais je suis déjà ravie de me sentir beaucoup mieux. Évidemment, ma seule petite expérience est peu de choses mais je profite de chaque séance pour interroger les personnes autour de moi. Je constate, chez les habitués, le même engouement et surtout j’entends plusieurs personnes qui attestent de résultats probants depuis qu’elles ont commencé : l’une sur ses insomnies, l’autre sur sa fibromyalgie, le troisième sur une blessure à l’épaule et un autre encore sur son sommeil.

Côté prix, les séances coûtent 35 euros. Certes, cela peut paraitre cher pour trois minutes mais moi, je trouve cela plutôt très bon marché au regard des bienfaits. Des formules abonnement existent et permettent de réduire le prix à l’unité.

Que me reste-t-il à vous dire ? En vrac : que vous trouverez les informations horaires etc sur le site, attention, une séance brûle 800 calories mais la cryo ne fait pas maigrir, ce n’est pas une bonne raison pour la pratiquer, certaines personnes ne peuvent pas faire de cryothérapie du corps entier, vous trouverez également les infos sur le site ainsi que quelques recommandations pour préparer au mieux votre première séance.

Alors, cap ou pas cap ?

Centre de Cryothérapie et de Récupération Sportive
Clinique Antoine Depage
Avenue Henri Jaspar 101
1060 Bruxelles
Belgique
Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
25 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *