Test resto : Au gré du Vent à Seneffe …

21 août 2018 0

Ce n’était pas une première fois. Ce n’était pas une première fois mais cela en avait toutes les saveurs. J’avais déjà eu l’occasion de découvrir la cuisine de Stéphanie Thunus il y a quelques mois à l’occasion d’une fête entre amis pour la fin de carrière du grand-marrant. Ce jour-là, c’est une grande table à l’étage qui nous avait accueillis. Lors de la seconde visite, nous avons testé la version plus intime ainsi que les chambres « Au fil de l’eau » que le jeune couple vient d’ajouter à l’offre de son restaurant. Situé à Seneffe, celui-ci ne désemplit pas depuis que le Gault&Millaut et le guide Michelin l’ont récompensé : jeune chef de l’année et 16/20 pour le premier, une étoile pour le Michelin.

Grâce à la météo clémente à laquelle la Belgique a eu droit pendant tout le mois de juillet, c’est dans le jardin que nous avons pu prendre place après un rapide passage par notre chambre. Service discret mais charmant, nous nous laissons guider par la chef qui choisira elle-même notre menu. Celui- ci commence par une série de mises en bouche délicieuses : tourteau coulis de cresson épinard et grissini aux algues, magret de canard séché et déclinaison d’asperge, gaufre salée au boeuf fumé et crème de roquette, sphère aux anguilles enrobée d’une gelée de granny smith, glace au gaspacho et crumble d’origan. Tous les produits sont choisis avec grand soin. Et ferme familiale oblige, certains produits proposés au restaurant, comme le beurre et le fromage, sont directement produits dans la famille. Et comme toujours dans les restaurants gastronomiques, je suis subjuguée par la jolie vaisselle qui met tout cela en musique. L’accord vin proposé par le jeune sommelier est parfois un peu hésitant mais comme vous le savez, le vin n’est pas ma spécialité.

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

Pour la suite de la dégustation, nous avons eu droit à une déclinaison de tomates/haddock fumé/basilic comme première entrée surprenante et rafraichissante et une dorade royale/fenouil/chorizo/bouillabaise pour continuer. Comme plat, la cheffe nous a proposé un pluma iberico/artichaut poivrade/girolles clou/estragon qui était divin. Moi qui pensais que je n’aimais pas la viande de porc, ce pluma fondant m’a fait complètement changé d’avis et la sauce béarnaise aérienne qui l’accompagnait était parfaite. Petite déception au niveau du dessert que j’ai vraiment trouvé sans intérêt et compliqué comme souvent dans les grandes maisons. Je ne sais pas pourquoi les restaurants étoilés s’échinent à faire des desserts alambiqués alors qu’une glace vanille turbinée minute et un gentil petit chocolat fondu sur un biscuit maison font une dame blanche dont on se rappelle longtemps !

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

Après ce moment d’exception quel plaisir de ne pas devoir reprendre la route pour un long trajet vers Bruxelles. Je comprends mille fois pourquoi toutes les belles tables se doublent d’un hôtel pour recevoir leurs clients, c’est un luxe (et une sécurité) incomparable. Les quelques chambres d' »Au fil de l’eau » sont charmantes et parfaites pour ce type d’usage. Toujours sur le domaine agricole familial, au sein d’un bâtiment fraîchement aménagé qui a été conçu autour de 6 chambres douillettes toutes dotées d’une terrasse avec vue sur le jardin et d’un confort de beau niveau (Wi-Fi, air conditionné, télévision, minibar, …).  Chaque chambre dispose d’une atmosphère différente grâce au changement de couleur du mobilier et du papier peint. Sans oublier le côté pratique : 3 chambres proposent une douche à l’italienne de plein pied afin de permettre à chacun de séjourner en toute sérénité et confort. Le petit déjeuner servi le lendemain matin était très bon et nous avons pris le temps d’en profiter avant de repartir courageusement travailler ! Ce dernier fait la part belle aux produits de la ferme et est proposé sous forme de buffet.

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

au gré du vent

 

Bilan  : une délicieuse soirée hors du temps et une agréable nuit, je ne peux que vous conseiller d’emmener votre moitié passer un doux séjour à Seneffe. Stéphanie et Sébastien sont charmants et vous devez absolument goûter à la cuisine de cette jeune cheffe.

 

Belle journée

 

Cuisine ouverte mercredi, jeudi et vendredi : midi et soir, samedi soir, dimanche midi.
Rue de Soudromont, 67
7180 Seneffe, Belgique
064 33 66 01

 

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *