Des nouvelles d’eux…

Lui :

Une rentrée toute en douceur pour le Minus. Les deuxièmes et troisièmes maternelles partageant les mêmes classes dans son école, il garde le même instituteur et les mêmes copains (pour la moitié en tout cas), la grande aventure ce sera pour l’année prochaine avec l’entrée en primaire. Il est assez serein mon Minus pour le moment. Je me rends compte à quel point c’est une éponge et à quel point mes humeurs déteignent sur les siennes. C’est un constat un peu angoissant et je fais donc de mon mieux pour calmer mes énervements. Cela fonctionne plutôt pas mal et notre barque chemine donc sans trop de heurts ces dernières semaines. Bien sûr, tout n’est pas rose, et le Minus frustré, boudeur et manipulateur repointe parfois le bout de son nez mais nous essayons de l’accueillir avec douceur et patience.

lui

Côté activités parascolaires, il commence les scouts marins ce samedi. Il est impatient et enthousiaste, moi aussi, on verra ce que ça donne en vrai et sur la durée ! Nous lui cherchons activement également un cours de natation (il accepte enfin de mettre la tête dans l’eau, aidé par sa sœur qui lui déverse des seaux sur la tête dans le bain) et un cours de théâtre. Ah le théâtre ! Le Minus est toujours aussi porté sur les déguisements, les mimes et les mises en scène. Il y a un artiste qui vit dans cet enfant, c’est sûr ! Chaque sortie est prétexte à arborer fièrement un déguisement différent et rien ne lui fait plus plaisir que d’en recevoir un nouveau. Sa sœur semble d’ailleurs prendre le même chemin, ça promet !

A table, les choses commencent à se passer un peu mieux. Pour peu qu’on respecte son régime alimentaire (sans trop de légumes et petites quantités), les repas sont plus calmes et chaque bouchée ne demande plus une négociation d’une heure. Ce n’est pas devenu un gros mangeur bien sûr mais il accepte enfin de goûter de nouvelles choses et ses assiettes sont plus remplies qu’avant, ouf ! Il faut dire qu’avec la « goulaf » qui lui sert de sœur, il a intérêt à manger rapidement sinon elle termine son assiette sans ménagement !

Elle :

La Missnuscule m’impressionne. C’est un minus surprenant, déroutant, captivant. Indépendante, courageuse, téméraire, volontaire, tenace, elle a toutes les qualités d’une grande dame (et d’une belle chieuse). Je ne sais pas ce que nous réservent les années à venir mais je suis sûre qu’avec elle à bord, il y aura un peu de remous. Mais quel spectacle !! La voir vivre, rire, manger, jouer est un émerveillement quotidien. Elle respire la vie, elle fait tout avec excès, les câlins comme filer une beigne et son rire est la meilleure des thérapies. Ses colères sont évidemment aussi terribles que ses joies, gare aux tympans quand elle s’y met.

miss

Elle adore aller à la crèche, fait des tournées de bisous interminables avant de partir et dépasse d’une tête la plupart des autres bambins, oui, j’ai oublié de vous dire, qu’en plus, cette petite sera sans doute une géante.  L’école maternelle semble encore loin même si je pense qu’on sera vite au 30 mai, date prévue de sa rentrée. Dès le mois prochain, nous inverserons l’ordre de « déposage » des minus du matin et du soir pour que ce soit elle qui vienne amener et rechercher son frère et qu’elle s’habitue à sa future école.

Depuis quelques mois, elle adore les livres et depuis peu, elle joue avec des « bébés ». Elle passe sa journée à crier « bébé » en berçant le sien. S’arrêtant pour donner le biberon à sa poupée ou pour lui coller un bisous mouillé sur la bouche. C’est évidemment hautement choupinesque et je fonds complètement !!

Eux :

Pour moi qui suis enfant unique, la relation qui unit ces deux-là est à la fois un mystère et une immense source de joie. Je ne me rendais pas compte du tout que la complicité serait aussi immédiate et aussi forte, chacun imitant et grandissant plus vite au contact de l’autre. Elle est son meilleur public, il est son plus grand fan… Leurs jeux en commun sont de plus en plus nombreux et les signes (visibles) de jalousie sont très rares. Bien sûr, ce n’est pas toujours facile d’avoir une petite sœur, surtout quand elle prend autant de place, mais je trouve que mon Minus gère tout cela avec beaucoup d’amour et de sérénité. Et finalement, c’est cela qui compte, le reste, leurs disputes à venir, les frustrations, les grands-marrants à partager, on va gérer…

eux

Nous :

Dans quelques semaines, la famille Minus va changer de nid ! Nous déménageons dans une jolie maison bruxelloise avec un jardin pas énorme mais assez grand pour accueillir des amis, des transats ou une partie de (mini) foot. Je vous laisse donc imaginer l’état de notre appartement actuel et celui de mes nerfs entre les to do list, les factures qui s’accumulent, les caisses à faire et les inévitables imprévus !! Je suis sûre que nous allons être très bien là-bas et que très vite, la vie sera plus douce et plus cool mais c’est clair que là on cavale pas mal.

J’essaie malgré tout de m’agripper à mes bonnes résolutions : en demander moins, être plus sereine, me fixer sur l’essentiel, manger un petit bout de l’éléphant à la fois et voir toujours le positif d’abord. Je n’y arrive pas toujours, je m’écroule parfois mais je suis sur la bonne voie.

Et vous, quoi de neuf chez vous ?

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
6 Commentaires
  • Virginie Sauveur sur Facebook
    septembre 15, 2015

    Heureuse de lire ces nouvelles !!! Félicitations pour le déménagement ! Et les nouvelles des minus font plaisir à lire !!

  • Sam
    septembre 15, 2015

    C’est drôle comme je nous retrouve, mes kids et moi, dans ce texte 🙂
    mon fils a 4 ans et demi et ma fille vient de fêter ces 2 ans, la même tranche d’âge que les tiens, c’est sans doute pourquoi j’adore te lire…
    Je suis enceinte de numéro 3, prévu pour la fin de l’année… un grand changement donc à venir…
    Un grand merci pour tous ces articles, c’est un plaisir de te suivre 🙂

  • A Mama's blog sur Facebook
    septembre 15, 2015

    Ils sont beaux comme ça, câlins dans le fauteuil…

  • Blog blog y'a quelqu'un sur Facebook
    septembre 15, 2015

    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *