Spécial fêtes : test de l’oeuf Hatchimals

2 décembre 2016 13

Chaque année, à l’approche des fêtes de fin d’année, quand les minus commencent à se pourlécher les babines en pensant au nombre de cadeaux qu’ils vont pouvoir se mettre sous la dent, un jouet sort du lot et fait le buzz. Cette année ne fait pas figure d’exception et c’est l’oeuf interactif Hatchimals qui est sur toutes les lèvres. Pas du tout le genre de jouet vers lequel je me tourne en général mais je suis contente de pouvoir vous proposer un test Hatchimals et cela m’a donc permis de sortir de mes chemins battus.

Résultat de recherche d'images pour "oeuf hatchimals"

Mais kezako que cette drôle de bébête ? Un œuf interactif dans un premier temps qui s’il est cajolé en douceur par les minus va éclore (Hatchimals vient de l’anglais to hatch = éclore)  pour donner naissance à un petit animal coloré et rigolo : soit un penguala (un mix entre un pingouin et un koala) soit un draggle (à mi-chemin entre le dragon et l’aigle); pour la couleur, c’est surprise au moment de la naissance. Sur la boîte, il est indiqué que l’oeuf éclot après environ 30 minutes de câlins et autres manipulations (et pendant ce temps-là, l’oeuf produit plein de petits bruits rigolos et s’illumine). Cela me paraissait un peu court mais je me suis vite détrompée. D’abord parce que c’est sans compter sur la patience légendaire des minus qui après trois minutes de bisous à l’animal demandait déjà si c’était cassé et quand il allait sortir et ensuite parce que 30 minutes c’est pas tout à fait vrai… ou alors trente trèèèèèèèèèès longues minutes… ou alors on ne sait pas faire des câlins… ou alors le nôtre était un peu bloqué. Parce que chez nous, il a plutôt fallut 3 séances de 30 minutes pour que notre penguala pointe le bout de son bec (heureusement, l’animal à la décence de s’arrêter dès qu’il n’est plus stimulé de manière à ne pas éclore sans spectateurs). Bref, c’était long, je ne sais pas si c’est normal (d’autres testeurs parlent d’une quarantaine de minutes) mais l’avantage c’est que cela nous a tenu en haleine pendant plusieurs jours et que du coup le jour où il est « né » (en cassant comme un grand sa coquille)  nous étions bien contents (et chauds comme des baraques à frites). Puis bon 3 X 40 minutes au regard de neuf mois de gestation, c’est pas trop grave hein…

hatchimals-1 hatchimals-2 hatchimals

Je vous rassure, l’éclosion de l’oeuf n’est pas une fin en soi, c’est plutôt le début de l’aventure. Il faut aider sa petite peluche à grandir et à passer du stade de nouveau-né à celui de bébé et puis d’enfant (entre guillemets bien sûr, je vous rappelle que c’est un pingouin/koala). C’est un jouet évolutif, il apprend à marcher, à parler (répéter ce que l’enfant lui dit), le minus calme ses peurs, ses pleurs et l’endort. La communication se fait grâce à la couleur de ses yeux : blanc il veut dormir, vert il a peur, rouge il est en colère, bref un code couleur assez facile que le minus maîtrise rapidement seul même en ne sachant pas lire. Il faut l’apprivoiser, l’aider à grandir et jouer avec lui (plusieurs jeux sont programmés).

test hatchimals

Pour l’éteindre, il suffit d’actionner le bouton on-off situé à ses pieds (une fois éclos) et pour l’allumer il suffit de le toucher. C’est un jouet Spin Master; marque leader sur le marché des jouets innovants, originaux, interactifs. Prix : 69,99 euros mais des heures de jeux en perspective.

Vivement Noël ! A très vite pour d’autres présentations « jouets » !!

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
13 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *