Nos vacances en péniche en famille …

11 octobre 2017 9 No tags

Vous le savez, cet été, à la pointe du mois d’août, nous avons eu la chance de passer une semaine sur une péniche/pénichette sans permis en Camargue du côté du Canal du Midi et du Canal de Rhônes à Sètes. C’est évidemment, vous vous en doutez, une expérience extraordinaire qui a plu autant aux petits qu’au grand notamment Magnus, notre capitaine. C’est également une aventure très riche et j’ai du coup des tonnes de choses à vous raconter. Ce premier article sera plus introductif et consacré au choix de l’itinéraire, du type de péniche, etc … Dans un deuxième article, je me concentrerai sur notre péniche en elle-même avec quelques considérations plus techniques et sur le détail de nos journées et de nos impressions. Enfin si tout va bien (comprenez si j’ai le temps), je vous ferai aussi un retour sur la région que nous avons découverte.

Commençons donc par le commencement. Comme beaucoup d’entre vous, cela fait des années que je lorgne sur les vacances en bateau, enfin en bateau, entendons-nous en péniche sur les canaux de France ou d’ailleurs, mes connaissances en marine ne me permettant pas de rêver beaucoup plus loin. Mais je ne prenais jamais vraiment le temps de regarder plus précisément ce qui était possible, comment, où et à quel prix, persuadée sans doute que ce serait cher (et ça l’est un peu) et compliqué. Heureusement, une agence de presse avec laquelle j’apprécie de travailler a comme client en Belgique Locaboat, le spécialiste de la location de bateau et de la croisière fluviale depuis 1977 (tiens, mon année de naissane ! Coïncidence ? Je ne pense pas !). De fil en aiguille, de communiqué de presse en échange de mail, j’ai découvert leur offre et ce séjour à pu se mettre en place.

vacances en péniche en famille

Locaboat propose donc à la location des bateaux et des pénichettes qui ne nécessitent aucun permis. Ils sont présents en Italie (la lagune de Venise, cela doit être sublime), en Pologne (lacs de Mazurie), en Irlande, aux Pays-Bas, en Allemagne et bien sûr en France (Bretagne, Alsace, Bourgogne, Canal du Midi etc …). Les pénichettes varient en taille et en confort et s’adaptent à votre situation. Les circuits durent de quelques jours à plusieurs semaines, la souplesse est de mise. Et surtout, leur site est extrêmement bien fait et répond à toutes les questions que vous pouvez vous poser et qui pourraient vous angoisser : la sécurité des minus est-elle assurée ? comment apprend-on à conduire le bateau ? est-ce vraiment possible sans connaissance de navigation ? Je vais essayer de répondre à quelques unes de vos questions ici mais gardez en tête que si je ne vous semble pas complète, vous trouverez certainement une réponse sur le site de Locaboat.

Après une douce réflexion et une valse d’hésitations, nous avons opté pour la France et la Camargue. C’était une région que nous ne connaissions pas, qui est très réputée pour ses canaux et cela nous semblait plus raisonnable que Venise par exemple pour une première expérience. Point de vue trajet, c’était également idéal puisque nous avons pris l’avion à Bruxelles, atterri à Montpellier et pris un taxi pendant quelques minutes pour arriver à la base de Lattes où notre péniche nous attendait. Notre péniche était une Flying Bridge de trois cabines pouvant accueillir jusqu’à six personnes. Je vous en reparlerai plus en profondeur, de notre maison sur l’eau, mais je peux déjà vous dire que nous avons été très surpris du niveau de confort et de la taille des pièces et que notre terrasse était juste paradisiaque. Il est également possible et conseillé d’embarquer des vélos que vous pouvez réserver à votre base de départ. Vélos qui nous ont servis quotidiennement pour faire les courses ou rejoindre la plage ou les lieux que nous voulions visiter. En ce qui concerne des courses plus conséquentes, vous pouvez vous les faire livrer sur votre bateau le jour de la prise de location.

Le jour où vous arrivez à la base, il faut compter environ deux heures pour remplir les formalités administratives et apprendre à manœuvrer l’animal. L’accueil est souriant et le personnel est super patient et répond à toutes vos questions. Magnus a donc passé une petite heure avec un monsieur qui lui a expliqué tour à tour comment allumer le moteur, comment « recharger les batteries », comment allumer le gaz dans la cuisine, comment faire le plein d’eau, comment passer une écluse et comment manœuvre pour entrer et sortir d’un emplacement. Nous avons également reçu des cartes, des informations touristiques et posé plein de questions sur l’itinéraire précis à choisir. Ce choix dépend de plein de facteurs : ce que vous avez envie de voir, le nombre d’écluses que vous êtres prêts à passer, le nombre d’heures que vous voulez consacrer à la navigation par jour etc … Nous optons finalement pour le Canal de Rhônes à Sète direction Arles où Magnus voulait absolument profiter des Rencontres Photographiques (mais la suite vous révèlera que nous n’y sommes jamais arrivés). Le premier soir nous choisissons de rester amarrer dans le port pour la nuit, il est déjà tard et nous avons pas mal d’informations à digérer. Dès le lendemain matin, cap vers l’aventure.

vacances en péniche en famille

Je ne vais pas vous mentir, Magnus a sué sang et eau les premières heures et nous avons stressé à notre première écluse. Pourtant tout s’est extrêmement bien passé mais malgré la rapide formation, il faut bien dire que conduire un bateau de cette taille pour la première fois cela peut surprendre et angoisser un peu. Cette sensation passe heureusement très rapidement et nous avons eu beaucoup de plaisir à naviguer le reste de la semaine. Le plus compliqué reste le passage des écluses (que nous avons évité au maximum) et le parking mais, comme on nous l’avait dit, il y avait toujours un voisin pour venir donner un coup de main aux marins d’eau douce que nous étions. Je ne sais pas s’ils venaient à la rescousse par solidarité ou pour protéger leur propre bateau mais cela a rendu les choses beaucoup plus facile. Nous n’avons vécu aucune grosse frayeur, aucun accident, aucun choc, aucun accroc si ce n’est un jour où nous nous sommes mis sur un emplacement privé sans nous en rendre compte. Votre base de départ reste joignable quasi en permanence en journée et ils vous aident par téléphone très gentiment ou se déplacent au moindre souci.

vacances en péniche en famille

Quant est-il du prix ? Je ne vous le cache pas, ce sont des séjours assez coûteux que l’on peut comparer au niveau de l’investissement à une semaine de ski en famille et en club. Il faut compter le prix de la location du bateau (qui varie en fonction de la durée, de la gamme du bateau et surtout de la saison), à cela vous devez ajouter les frais de carburant. Vous devrez également régler une caution qui vous sera restituée en fin de séjour. Voilà pour les frais fixes ; après toute une série de services vous sont proposés en supplément : la livraison de vos courses sur la péniche, le nettoyage, la location des vélos, le supplément aller-simple (si vous ne rendez pas la péniche là où vous l’avez prise), la présence d’un animal etc … Pour le reste, il faut savoir que lorsque vous amarrez votre bateau pour la nuit, cela peut-être gratuit ou coûter autour de 20/30 euros selon l’endroit. Bref, tout cela a un coût assez élevé, je ne vais pas vous mentir, ce sont des vacances assez chères. Solution pour réduire les frais : partir hors des vacances scolaires, commencer par un long weekend plutôt qu’une semaine ou tenir leur site à l’œil, ils font très régulièrement de grosses promos. Nous avons trouvé l’aventure exceptionnelle et je pense que cela vaut la peine de casser un peu sa tirelire.

Pour vous en convaincre, laissez-moi vous présenter en détails notre péniche et vous parler en détails de nos journées dans un prochain article !

 

A très vite …

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
9 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *