Dans trois mois…

Dans trois mois, l’été sera loin et mon joli bronzage aussi…

Dans trois mois, il fera froid, on préparera l’arrivée de Saint-Nicolas (pour les belges) et les grands repas de Noël et de Nouvel An seront en point de mire.

Dans trois mois, Magnus aura enfin un an de plus (mais toujours trois de moins que moi), il m’énerve à être jeune celui-là.

Dans trois mois, mon filleul aura huit mois…

Dans trois mois, je saurai enfin ce qui se passe dans la saison III de Homeland et la X de Grey’s Anatomy…

Dans trois mois, on aura peut-être passé la barre des 800 sur la page Facebook ?

Dans trois mois, on aura enfin réintégré notre appartement et depuis quelques temps j’espère, les travaux seront derrière nous.

Dans trois mois, on pourra commencer à penser aux grandes vacances : location ou club?

Dans trois mois, on pourra décorer le sapin qui est rangé dans le couloir. Oui, j’ai bien dit le couloir et pas la cave, j’ai houspillé Magnus pendant des mois pour qu’il le descende mais maintenant, je dois bien reconnaître que c’est trop tard, autant le laisser jusqu’au prochain mois de janvier… Tsssss… La seule chose que je peux dire pour sa défense, Monsieur le Juge, c’est que c’est un sapin en bois pas très encombrant.

Dans trois mois, le Minus sera toujours aussi pétillant et souriant mais toujours aussi chiant pour la bouffe (quoique on peut rêver)…

Dans trois mois, je vais faire une méga commande chez Picard : pains, crêpes, légumes en morceaux, purées, poissons, grignotis d’apéro, tout ce qu’il faut pour tenir un siège (et non pas un accouchement par le siège).

Dans trois mois, une course seule au Delhaize ou à la pharmacie sera synonyme de bonheur intégral et prendre un bain moussant s’apparentera à un exploit…

Dans trois mois, grâce à un régime express imbattable, je perdrai entre 6 et 9 kilos en l’espace de quelques jours.

Dans trois mois, on ne sera plus trois mais quatre (même cinq avec le gros chien).

Dans trois mois, je me sentirai vivante mais un peu vide.

Dans trois mois, le ballet de bibis et des nuits hachurées va recommencer. Petits cernes et grande fatigue, mes amis pour la vie.

Dans trois mois, le Minus aura une petite soeur et Magnus et moi aurons une fille…

Dans trois mois, des mots barbares vont (re)commencer à peupler le blog : épisiotomie, bouchon muqueux (eurk), tétine, érythème fessier, turbulette… Promis, j’essaierai de vous épargner les détails les plus gores et de rester glamour devant l’adversité (et une séance de kiné postnatale).

Dans trois mois, coup de foudre ou lent apprivoisement, tu seras là… Une fille, pour le meilleur et pour le pire, pour les pleurs et les rires, pour la tendresse et les Barbies, une fille…

 Tous les likes et les commentaires de cet article ont été perdus dans la migration du blog… Désolée pour vos mots !

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *