Blog blog y’a un invité : interview de Valérie !!

29 octobre 2014 0 No tags

Peux-tu te présenter, toi, ta famille et ta région ?

Je m’appelle Valérie, j’ai 47 ans depuis très peu (mais je les ai quand mêmeRigolant), je suis française mais un peu belge depuis 5 ans. J’ai 3 enfants de 22, 20 et 8 ans. Pourquoi un tel décalage d’âge ? Et bien il y a eu un changement de mari. J’ai en effet divorcé en 2000 (le fameux boom) et j’ai rencontré mon mari actuel en 2001.

Je suis originaire de la région parisienne mais je ne me vente pas, les belges n’appréciant pas toujours les parisiens ! J’ai ensuite vécu 20 ans en Normandie et puis après le licenciement économique de mon mari et un poste trouvé ici nous avons fait le grand saut ! C’est plutôt un petit saut géographique mais un déracinement est un déracinement et il a fallu faire beaucoup de choix. Je ne parle pas uniquement de la maison ou des écoles mais le premier choix a été pour mes grands enfants (14 et 16 ans à l’époque) de venir avec nous ou de rester en France avec leur papa.  Simple pour personne. Mais tout le monde est venu.

Mon fils est reparti faire ses études supérieures en France depuis mais ma grande fille est toujours avec nous. Elle est infirmière maintenant et fait une 4ème année de spécialisation alors je pense que c’est notre dernière année avec elle. Il est probable qu’elle reste ici pour travailler pour la suite et puis qui sait, elle trouvera peut-être un petit belge et s’installera peut être pour toujours ici. Ou pas … Peu importe – elle fera ce qu’elle voudra. J’ai toujours considéré que l’on faisait des enfants pour qu’ils s’envolent un jour – pas pour les garder dans le nid.

Comment gères tu la différence d’âge entre les deux grands et le petit ? Faites-vous encore des activités en commun ?

La différence d’âge entre les grands et la petite a toujours été top. Le premier point que je soulèverai est que nous n’avons jamais eu besoin de prendre une baby sitter  ! Génial non ? Et même maintenant, la grande nous aide beaucoup avec la petite. Comme mon mari et moi travaillons elle va très très régulièrement chercher sa petite sœur à l’école et la garde des weekends entier lorsque nous voulons partir.

La petite a une admiration incroyable pour son grand frère (d’autant qu’il ne vit plus avec nous depuis 2 ans !). Mais le plus drôle c’est que la petite ne se rend pas toujours compte de la différence d’âge. Elle parle de la meilleure amie de sa sœur comme étant sa meilleure amie à elle.

Nous ne faisons plus beaucoup d’activités en commun puisque nous n’habitons plus tous ensemble mais j’ai réussi à organiser un weekend fin juillet et je pense que j’essaierai de le faire le plus souvent possible.

Je dois faire une confidence … Le fait de faire un enfant bien après les autres n’était pas un choix délibéré de ma part dans un projet de vie quelconque. C’est ma vie qui a provoqué ça. L’homme que j’ai rencontré en avait très très envie. Moi moins. J’avais déjà 38 ans. Les grands étaient grands. Bref… Je me suis dit essayons mais aucun « acharnements » – voyons ce que la vie nous réserve ! Et puis je suis tombée enceinte immédiatement . Je me suis dit que c’était un enfant qui avait très envie de venir. Et que ce soit la grossesse, la naissance ou le fait de voir grandir cette petite fille tout fut et est un régal ! C’était tellement bien que j’étais prête à recommencer aussitôt pour qu’elle ne grandisse pas seule ! Et puis finalement nous avons décidé de ne pas provoquer le destin qui nous avait déjà beaucoup gâté. J’ai « omis » de dire que mon mari a 2 grandes filles d’un précédent mariage et que ça nous fait déjà 5 enfants !

Maman de trois enfants déjà grands, as tu des conseils pour les étapes un peu difficiles de l’enfance et de l’adolescence ?

Je dois dire que j’ai été très gâtée car j’ai, avec les 2 grands, passé deux adolescences absolument tranquilles. Pas de grandes crises existentielles, une scolarité tout à fait correcte pour les deux et tout cette période est passée relativement inaperçue. Maman divorcée de leur papa nous nous entendons bien et les enfants n’ont jamais fait de chantage ou de crise avec l’un ou l’autre.  Mais les choses ont toujours été claires « je peux comprendre que tu puisses changer d’avis sur le fait de vivre avec l’un ou l’autre à un moment donné. La porte est ouverte et elle te sera ouverte lorsque tu voudras revenir ». Comme ils s’étendent très bien avec leur belle mère et très bien avec mon mari et bien tout à toujours été simple.

Ça paraît idéal ? Le tableau semble tout rose ? Ça l’est sans doute moins qu’il n’y paraît. Il faudrait les interroger eux. Mais vu de ma fenêtre et de celle de notre entourage je crois que ça paraît assez réussi Rigolant.

Je dois noircir le tableau en ce qui concerne ma relation avec mes belles-filles par contre. Mais ce n’est pas l’objet de cet entretien et je vais rester sur une note positive. 

Des lieux de stages ou de sorties minus friendly à nous conseiller ?

Habitant Waterloo, nous sortons assez peu sur Bxl. Je dois dire que nous sommes très occupés le weekend à recevoir du monde ou à partir donc nous avons une vie culturelle tout à fait aléatoire et décousue. Mais c’est une petite fille voyageuse qui a une vie sociale tout à fait développée !

Elle passe la plupart de ses vacances dans les stages Cesam Nature. Elle fait aussi une activité le vendredi soir avec eux. C’est top ! D’ailleurs les places de stage sont chères – il faut être au taquet à l’heure H du jour J de l’ouverture des stages sur internet. C’est absolument dingue. Mais très certainement un signe de la qualité et de leur succès. !

Comment t’organises tu entre boulot, vie sociale et minus ?

Et bien j’ai donné la clé de mon secret tout à l’heure : ma fille aînée ! Cool.

Je ne travaille pas le mercredi (en principe). J’ai un poste à responsabilité ce n’est donc pas évident mais je m’accroche à ce temps pour moi le matin et à ce temps pour ma fille l’après midi.  Je reste souple et consulte mes mails afin de pouvoir gérer les urgences mais c’est aussi une façon de montrer que c’est possible et que concilier tout ça est une affaire d’organisation. Je suis néanmoins une exception à la règle là où je travaille et c’est bien dommage. Pour ma vie sociale, et bien ça dépend si c’est avec ou sans mari, avec ou sans enfant mais tout va bien. On arrive toujours à s’organiser de façon à ce que chacun puisse faire ce qu’il veut faire. Mon mari a depuis quelques mois crée un agenda familial commun sur iPhone (avec ma fille aînée dans la boucle) et ça nous évite bien des discussions sur « tu avais prévu de sortir ? Moi aussi ? » Ou « quel est le prochain weekend disponible si on veut faire si ou ça » ? Avant j’étais l’agenda de la famille – maintenant chacun est autonome !

Si tu partais sur une île déserte en famille, qu’emporterais-tu ?

Euhhhh Surpris. Sur ton île déserte il y a de quoi manger et de quoi boire ? On devra rester très longtemps ? Si oui à la première question et non à la deuxième alors je n’emporterais rien.

Tes restos du moment ?

Je vais assez peu au resto et aucun qui ne me laisse de souvenir impérissable sur Bxl. J’aime bien recevoir et on se fait plutôt des soirées chez les uns ou les autres. Mais il y a quand même les classiques de Waterloo : l’Amusoir et les excellentes pizza de Ciao derrière l’église de Waterloo. Lorsque l’on cherche quelque chose de plus chic, on va chez Philip Meyers à Braine l’Alleud. Jamais déçus ! Mais mes vraies bonnes adresses de restos sont très loin. J’ai oublié de dire que je suis d’origine Bretonne – que j’ai un point de chute à Carnac dans le Morbihan et que si vous voulez des adresses là bas – je suis intarissable !

Merci ! Tu prêtes ta grande fille ? 😉

 

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *