Lisbonne : une ville idéale pour petits et grands ! (Partie 1)

15 novembre 2016 2 No tags

Récit d’une escapade du minus avec ses grands-marrants. Novembre 2016.

Des ratés au démarrage…

Un voyage que nous devions faire à Pâques 2016 mais c’était sans compter, dans notre âme de seniors un rien candides, que nous vivions à l’heure du terrorisme et que l’aéroport de Bruxelles serait un des lieux choisis par ceux qui veulent nous épouvanter et nous obliger à changer de vie…

Séjour annulé, remboursé et reprogrammé pour ces vacances d’automne ! Je ne sais pas qui du minus ou de ses grands-marrants était le plus excité sur la ligne de départ. Caramba concon, comme disait Maud ( c’est moi ;-)) petite, une nouvelle guigne nous attendait mais in fine de bonnes fées aussi. Au check-in , nous découvrons, effarés, que le papier informel de notre fille nous autorisant à quitter le territoire avec le minus n’a aucune valeur (n’importe qui peut l’avoir écrit , hein madame dixit l’employée sur place qui appelle son boss). En quelques minutes, un scénario catastrophe occupe nos pensées, on va devoir renoncer à nouveau à ce voyage. Le boss arrive, consterné, confirmant qu’aucune de nos cartes d’identité ne montre le moindre lien avec l’enfant et que nous aurions dû nous présenter avec une lettre des DEUX parents authentifiée par la commune (on évoque même un formulaire mais je ne suis pas certaine). Mon amour de mari tente le tout pour le tout et signale que le nom de la maman est inscrit sur la carte d’identité du minus et que c’est le même nom que le sien.

Bingo, le « boss » qui veut vraiment nous aider nous laisse passer moyennant photocopie de cet élément mais en nous soulignant bien ce que nous avons à faire pour une prochaine fois. Message reçu et transmis à la génération en-dessous. Amis grands-marrants voyageurs, vous voici informés et avertis (personne ne nous a jamais mentionné cette obligation même notre excellente agence de voyage ).

Pour en finir avec les ratés puisque le séjour fut grandiose, magique, magnifique, abordons d’emblée le retour !

Arrivée à l’aéroport de Lisbonne parfaitement dans les temps, deux heures avant le décollage, on se voit privés de numéros de sièges au check-in sans explication franche et claire, on nous invite à nous rendre à l’embarquement auprès du préposé qui réglera cette question. Deux heures plus tard nous réalisons que nous sommes victimes de la pratique si répandue de l’overbooking, on nous propose d’attendre le remplissage complet de l’avion. Purée et déconvenue, no seats for us !

On nous proposera successivement un vol le lendemain après-midi vers Lyon et puis Bruxelles jusqu’à ce qu’une étincelle jaillisse : la gentille préposée portugaise d’Air Portugal déniche trois places pour deux vols le jour même, via Munich d’où nous décollerons à près de 22H pour une arrivée (cramoisie pour les seniors et en super forme pour le petiot) à 23H15 !

Pendant que nous gérions , encore à Lisbonne dans l’après-midi, le gros chagrin du petit bonhomme qui fut remarquable de compréhension et de sagesse, nous apprenions aussi que le dédommagement, payé tout de suite, serait de 400 euros par personne. Chacun connaît l’humour de Maud et sa réaction fusa : Schöne, à ce prix-là cela vaut presque la peine !

Par honnêteté, je signalerai l’extrême gentillesse, efficacité et sens du service du personnel de TAP : ils ont trouvé une solution un jour d’affluence, ils ont payé réglo, ils ont fait le suivi pour que nous et nos bagages nous retrouvions bien à Bruxelles ensemble.

Leçon de l’histoire : j’arriverai dorénavant à l’aéroport avec trois heures d’avance et je prendrai tous les récits de la mythologie grecque qui fascinent tant notre minus.

lisbonne avec enfants

Hébergement et repas

Notre Agence de voyage (Service Voyages à ULB) nous avait proposé une formule Jet-Air et dans le catalogue nous avons choisi l’hôtel des Açores, avenue Columbano Bordalo Pinheiro, Métro Prança de Espanha. Excellente adresse : chambre spacieuse pour trois personnes, petit-déjeuner buffet comme on les aime, avec œufs brouillés et bacon, saucisses, viennoiseries en tout genre succulentes, petits pains à toutes les céréales, fruits frais en veux-tu en voilà (un défilé constant de serveuses apportant d’énormes saladiers de salades de fruits ou de fruits compotés coupés en deux) des yaourts etc.. Excellente situation, dans un quartier au calme mais avec communication directe vers tous les coins de la ville et aéroport. Un accueil chaleureux surtout pour le petiot.

lisbonne avec enfants

J’ouvre une parenthèse pour dire combien les Portugais aiment les minus et le manifestent spontanément : caresse dans les cheveux par portier de l’hôtel, sourires complices des serveurs dans tous les restaurants, désir de faire le bonheur des enfants partout. Commentaire un peu moins enthousiaste pour la génération des jeunes vendeuses de fringues ou de souliers (qui travaillent jusqu’à 21h au moins, ceci expliquant sans doute cela) .

Les restaurants sont légion, de tout genre et prix.

Dans le routard nous avions repéré la  Pizzaria Lisboa, rua dos Duques de Bragança (dans le Chiado), où le minus a voulu aller deux fois. Carte peu fournie pizza, risotto, un peu de poisson. Equipe très jeune , produits de qualité et cuisine bien ficelée. Environ 70 euros avec entrée, plat et dessert pour trois. Assez cher quoique ! pour Lisbonne mais vraiment bien.  J’oubliais de préciser que Pizzeria Lisboa est un des  6 restaurants que le  fameux jeune chef José AVILLEZ possède dans la capitale portugaise.

Autre idée, plus démocratique, pour soir ou midi le snack à plats italiens situés Place Figueira (Baixa), bourré de familles avec enfants : Dama e Vagabundo. Carte limitée mais bons petits plats faciles  (spaghetti , pizza, salades)

Les midis nous allions avec grand plaisir prendre un lunch léger à la pâtisserie mythique fondée en 1829, Confeiteria nacional, Praça de Figueira. Quiches, Croquettes, Feuilletés salés, ou plat du jour (cuisine raffinée) et bien sûr desserts excellents pasteis de nata, biscuits sablés, gâteaux crème etc.. Un lieu finalement assez calme à l’étage pour souffler un peu tout en savourant de délicieuses choses. Nous avons testé d’autres pâtisseries classiques dans Lisbonne qui offrent elles aussi calme et qualité (Doce Real, Cister, Suiça)

lisbonne avec enfants

A Belem nous avons testé de notre propre initiative un self-service Velha latina, juste à côté de la Tour et avons été impressionnés par la qualité des plats du jour copieusement servis et délicieux : poissons d’une fraîcheur extra pannés ou pas, poulet grillé au thym et citron servis avec pâtes, riz ou pommes de terre et des légumes cuits vapeur. Une très bonne adresse idéale avec les enfants. Petit stand attenant à l’entrée avec de la glace artisanale.

Nous avions choisi également mais pas pu tester faute de temps :

LEAO d’OURO, quasi sur la Place Pedro IV, un resto de fruits de mer, poissons et charcuterie, où on peut écouter du Fado le mercredi à partir de 20H.

ALMADA, au Ponto Final, à Cacilhas, Cais do Ginjal, de l’autre côté du Tage, avec ses tables directement installées sur la jetée avec vue sur Lisbonne. L’absence d’éclairage le soir sur les quais nous a fait hésiter.

Et bien sûr le Mercato da Ribeira, Av 24 de Julho où l’on peut goûter sur de grandes tablées des tapas , burgers, et mini-portions de cuisines des grands chefs qui y sont rassemblés en différents stands. Ouvert de 10 à 24H.

A noter : il est avantageux d’acheter à l’aéroport une Lisboa Card si vous avez l’intention de beaucoup bouger et visiter (39 euros pour 72 heures) ou une carte Viagem uniquement pour les transports.

La suite, à savoir « les visites spéciales minus » dans un prochain article !!

Merci à la grande-marrante pour ce récit détaillé et truculent !!

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Commentaires
  • KidsTrotters.be
    novembre 15, 2016

    Quel joli compte-rendu (tu as été plus rapide que nous 😉 Et quel joli voyage!
    Quelle chance a eu le Minus de voyager avec les Grands-Marrants. Sympa,de nous partager leurs impressions, tels parents, telle fille!
    Lorsque les enfants voyagent seuls, il faut en effet une attestation de l’administration communale où tu donnes ton accord pour que les Kids voyagent avec telle personne dans tel pays à telles dates. Pour la France, l’Espagne et l’Autriche, tu l’as tout de suite, moyennant paiement 😉 Pour certains pays, je pense qu’il faut un délai.
    Hâte de connaître leurs endroits de visite coup de coeur!
    Si tu cherches une idée de livre-cadeau pour prolonger le souvenir des vacances: http://kidstrotters.blog4ever.com/le-portugal-des-enfants-ed-bonhomme-de-chemin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *