Smartphones et famille : comment doser ?

15 mai 2017 22 No tags

J’ai reçu mon premier gsm lorsque j’étais étudiante en première candidature, toute jeunette donc … A l’époque, sa seule fonction était de téléphoner ou d’envoyer des sms, autant vous dire que cela ne mobilisait pas toute mon attention, loin de là. Certains de mes amis avaient des factures mirobolantes à force de s’envoyer des textos toute la journée mais, pour ma part, j’en avais une utilisation assez restreinte.

Et puis, il y a environ six ou sept ans, je me suis offert mon premier smartphone et l’abonnement 4g qui l’accompagnait afin de pouvoir consulter mes mails etc n’importe où et n’importe quand. Mon utilisation du téléphone en tant que tel est toujours aussi restreinte par contre,  je dois bien admettre que je suis tout à fait « addict » en ce qui concerne les mails, les conversations instantanées,  Instagram, Facebook et j’en passe…  Avoir un blog n’aide pas, quand j’en ai fini avec mes mails ou mes usages privés, il me reste toujours le professionnel et puis le blog à traiter.

La prise de conscience qu’il était temps d’avoir une bonne réflexion autour de l’usage du gsm m’est venue lors d’une discussion avec le minus. Profitant d’un chouette repas au restaurant, à deux, lors de notre escapade à Paris, je lui ai demandé ce qui le rendait heureux dans la vie. Moment chamallow rose à paillettes lorsque le petit mignon me répond en premier « avoir une petite sœur » … Après deux ou trois réponses un peu moins croquignolettes du type « savoir faire du roller » ou « partir souvent en vacances », j’enchaîne sur la question suivante : « et qu’est-ce qui te rend malheureux  dans la vie ? ». Et là, bim, il me répond du tac au tac : « ton gsm » ! Et là, je peux vous dire, qu’on se le prend quand même un peu dans les dents. Et que la remise en question est immédiate. Pourtant, je prenais déjà soin de ne pas l’utiliser trop souvent ou trop ostensiblement, jamais à table pendant le repas etc… mais visiblement c’était loin d’être assez pour un minus attentif et en demande d’attention comme le mien.

Et ce rejet des téléphones portables n’était pas passager. La semaine passée, dans le cadre d’un exercice d’un cahier sur la connaissance et la confiance en soi, le Minus devait remplir une colonne ce que j’aime et une avec ce qu’il n’aime pas. Et dans la catégorie je n’aime pas, au milieu de la compote avec des morceaux et des disputes, j’ai retrouvé  nos amis portables. Le minus avait même changé le « je n’aime pas » en « je déteste » quand il a s’agit de citer les gsm.

Et pourtant, je le répète, même en faisant preuve d’un redoutable esprit critique, je ne pense pas être la pire des mamans du point de vue de l’utilisation du smartphone. Et pourtant, visiblement c’est déjà trop. Il est donc plus que temps de mener une réflexion de taille sur l’utilisation du smartphone par les parents et l’impact sur leurs enfants ; une réflexion au niveau de notre cercle familial mais également au niveau de la société.

Il ressort d’une enquête de 2014 que 70% des parents sont connectés à leur smartphone durant le repas. Loin de moi l’idée de poser un jugement mais bon, les repas quoi !! Ce ne sont pas censés être des moments d’échange où on se raconte nos journées, où l’on s’inquiète de comment cela s’est passé à l’école, où l’on rit …

Selon une autre enquête, menée auprès de 6000 minus âgés de 8 à 13 ans dans différents pays, et les interrogeant à propos de leur ressenti quant à l’utilisation des portables par leurs parents : 32% ont avoué se sentir « sans importance » quand leurs parents étaient sur leur téléphone. Ils affirment avoir l’impression d’être en concurrence avec la technologie pour attirer leur attention et 54% pensent que leurs parents passent trop de temps sur leurs téléphones. 52% des parents sont d’accord avec cette observation et s’inquiètent de donner le mauvais exemple.

Peut-être devrions-nous trouver un meilleur équilibre « digital »? Peut-être est-il temps de poser ses propres limites (et je laisse à chacun le soin de choisir les siennes) : déposer son gsm dans une boîte en rentrant à la maison ? Couper son téléphone tant que les minus ne sont pas couchés ? Ne pas utiliser son téléphone à table ? Parce qu’il me semble que nous sommes quand même en train de leur donner une drôle d’image du monde et de la vie de famille. Et je me dis que lire des tas d’articles sur l’éducation positive ou bienveillante mais donner à son minus l’impression qu’un smartphone a droit à plus d’attention que lui, c’est quand même un peu contradictoire et pourri, non ?

Rassurez-vous, c’est surtout à moi-même que je m’adresse, je ne suis pas devenue une affreuse mère la morale qui donne des leçons à ses lecteurs mais je me dis que vous vivez peut-être la même chose et surtout que vous avez peut-être mis en place de chouettes règles autour de cela dans votre famille. Cela faisait un moment d’ailleurs que je voulais aborder ce sujet sur le blog mais j’avais peur de partir dans tous les sens et que mon article ressemble à un gros brouillon. Finalement, c’est sans doute le cas mais cela n’est pas bien grave, je suis contente d’avoir pu mettre des mots sur ces interrogations et je suis bien décidée à prendre quelques bonnes résolutions. C’est la campagne que McDonald’s mène pour le moment qui m’a donné le petit coup de pouce pour vous en parler. Avec cette campagne intitulée « Switch off, Family on » , McDo espère aider les familles à se déconnecter de temps en temps notamment le temps d’un repas. Ainsi, des sets en papier ludiques pour les plateaux dans ses restaurants seront proposés à plusieurs moments de l’année afin de passer un chouette moment en famille et mettre le smartphone de côté durant le repas. Les sets en papier proposeront divers jeux et petits tests à réaliser en famille. McDo a également développé des « Snoozehousse », une housse de GSM à clipser à l’avant du GSM pour se ‘déconnecter’. Un nombre limité de covers ont été distribuées dans les restaurants McDo belges à l’occasion de la journée internationale des familles (15/05). Elles plaisent particulièrement au Minus 😉 !

Et vous, qu’avez-vous mis en place à la maison concernant l’utilisation des smartphones ?

 

Maud Rendez-vous sur Hellocoton !
22 Commentaires
  • Nora Val
    mai 15, 2017

    Je n’ai jamais posé la question mais ça ne m’étonnerait pas de recevoir la même réponse… C’est franchement pas évident avec les RS et pourtant je me suis déjà bien calmée aussi … La famille et le couple d’abord.

    • Blog blog y'a quelqu'un
      mai 15, 2017

      Oui pas facile !

    • Nora Val
      mai 16, 2017

      Du coup j’ai posé la question hier soir 😉 Ce n’est pas ressorti dans la liste ! Donc je lui ai demandé si elle trouvait que son papa et moi on était trop souvent sur nos ordinateurs et tél et elle a dit « oui mais c’est pas de trop »… ouf !

    • Blog blog y'a quelqu'un
      mai 16, 2017

      Nora Val ouf bravo !

  • A Mama's blog
    mai 15, 2017

    Mon gsm, quand je sais où il se trouve, c’est déjà une victoire personnelle 🙂 Quant à Poule, elle réclame régulièrement de jouer dessus, ce qui ne me plaît pas. A la rigueur, je lui permets de regarder les photos et les vidéos et d’en faire quand elle s’ennuie dans la voiture…

    • Blog blog y'a quelqu'un
      mai 15, 2017

      Oui nous aussi ils jouent dessus quand l’attente est un peu longue

    • Nora Val
      mai 15, 2017

      Ici aussi, N a joué sur le téléphone une partie du trajet du retour de la Baie de Somme hier, tablette et tél remplace la TV mais je pose des limites.

  • Marie Decokidsn'co
    mai 15, 2017

    Je me souviens qu’enfant je DETESTAIS (et on le faisait savoir) quand mon père ou ma mère fumaient dans la voiture (ça parait super dinguo maintenant !!!!). Je ne serais pas surprise que notre utilisation des smartphones paraîtra tout aussi abérante dans 30 ans (quand, à l’instar de la clope, les méfaits sur la santé seront avérés)… Tu as raison, on est complètement responsables et chez nous c’est un soucis aussi (même si je fais attention, tout comme toi).

    • Blog blog y'a quelqu'un
      mai 15, 2017

      Je me suis fait la même réflexion sur grossesse et Gsm en me disant cela va sans doute etre comme la clope dans qq années

  • Belle Ginette
    mai 15, 2017

    même réflexion chez nous … on pense même à reprendre un téléphone fixe afin de laisser les smartphones dans nos sacs, ne fut-ce que pendant le temps qu’on passe avec les enfants. Si on doit nous joindre d’urgence, il y a le fixe, et le reste, le blog, instagram et la politique, ça peut attendre qu’ils soient couchés où même carrément le lendemain 🙂

    • Blog blog y'a quelqu'un
      mai 15, 2017

      On a un fixe c’est déjà ça !

    • Alix Gtz
      mai 15, 2017

      L’idée du fixe est bonne… sauf que… y a rien de plus ch… d’être appelés, même en soirée, par des compagnies off shore genre « madame X? bonjour, je vous appelle car j’ai une offre hyper intéressante à vous proposer… » grrrrrrrrr!!! Person, c’est une des raisons pour lesquelles on n’a plus de fixe!

  • Sandra
    mai 15, 2017

    Pour ma part, j’essaie de laisser le GSM dans une autre pièce… Sinon je suis trop souvent dessus…

  • Elise
    mai 15, 2017

    les déménageurs ont une chanson sur le sujet « le téléphone mobile » où la petite fille en aimerait un car ce serait le seul moyen pour que sa maman lui parle …

  • Citizen Kane
    mai 15, 2017

    J’ai développé (au fil du temps) des méthodes imparables pour rester zen lorsque des boîtes de pub appellent sur mon fixe. Ça peut aussi fonctionner avec les témoins de Jeovah.
    Avis aux amateurs…

  • pellicule de vie
    mai 15, 2017

    Il est bien intéressant tou article. Moi aussi je devrais mesurer quand je suis en leur présence. Ton article fait que je m’en rend compte et je vais essayer d’en changer.. Je ne l’utilise pas pendant les repas mais merci pour cette prise de conscience. Bisous :*

  • Garance
    mai 15, 2017

    Merci pour ce petit rappel à l’ordre 😉

  • KidsTrotters.be
    mai 15, 2017

    Article très intéressant 🙂 Merci!
    On essaie de ne pas trop consulter en présence des Kids, en prévision de leur future prochaine adolescence… On aura peut-être moins difficile de leur dire de ne pas restés scotcher devant leur téléphone 😉
    Cela dit, en participant à un Educafé à l’école sur les règles et les limites justement, j’ai appris que des enfants du primaire avait déjà un GSM…
    Chez nous, la tablette est plutôt utilisée au resto et sur la route des vacances, mais pas toujours conciliable avec les Kids des copains ou de la famille, c’est différent chez chacun! (Et comme toi, mon frère a eu son premier GSM, énooooorme, quand j’étais à l’unif mais où sont passées les bonnes vieilles cabines téléphoniques à carte?
    Cela dit, la tablette a des avantages, notamment pour développer la psychomotricité fine. Tout est question de choix et de timing!

  • Gwendeline Delieux
    mai 15, 2017

    Ici je limite au max quand je suis avec eux. De 17 à 20h ans GSM, y’a moyen 😉 Basile joue un peu avec mon iPad, mais vraiment très peu… pas envie de les habituer trop tôt à ces machines 😉

  • KidsTrotters.be
    mai 16, 2017

    Hello, peux-tu me dire de quel cahier de confiance en soi Il s’agit? C’est un spécial Kids?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *